La Caravelle

1.5

Peut-être le meilleur service de la promenade de Bandol, le quai, le fameux quai.

Le jeune serveur affiche de la fierté dans la fonction, impeccable de rythme et de codes tout en légèreté non pompeuse. J’aurais bien aimé dire la même chose du cuisinier, mais ça va pas être possible. Il plombe le moment potentiellement intéressant: serviettes en tissu, dressage de table classique, eau filtrée Ogapur (gratuite), propreté générale… Mais voilà. Au niveau de la recette, c’est grossier. A la carte j’ai pris en direct « agneau fermier de Riez (04) grillé, jus infusé à la provençale, pommes grenailles et légumes du jour ». Rien pour se chatouiller la molaire et patienter, seuls les clients qui prennent un apéritif ont droit à la tapenade.

Enfin bon. Ça arrive: belle assiette noire et dessus, non seulement le baron d’agneau prévu, mais le jeune serveur dit « il vous a mis une côtelette en plus le chef! ». Ouaaah… merci. J’ai eu comme l’impression d’être reconnu, démasqué… Sauf que c’est pas un cadeau cet agneau! Probablement du broutard limite mouton, peu de viande, beaucoup de gras. Et surtout, il est noyé sous une sauce abondante gélatineuse chargée en fond de veau comme le matin Dédé du « bar du pêcheur » en pastis. Simili ratatouille avec rondelles de carottes, grosses patates avec peau réchauffées au four. 8/20 pour 19,50€. Paf dans la calebasse du cobaye et ding dans le tiroir-caisse du taulier.

J’ai faim. Alors j’ai pris du fromage. Je sais: prendre du fromage au restaurant est un peu idiot quand on veut mesurer le cuisinier. Donc: « fondant de St Marcellin rôti, oignons rouges, herbe de Provence, huile d’olive, salade aux fruits secs et crème balsamique ». Une gourmande cassolette à crème brûlée, avec le fromage chaud. Je ne boude pas mon plaisir. Quelques feuilles de salade et des bouts de fromages secs, comme si j’avais double dose. Après mon plat dopé d’une côtelette, voilà qui fait beaucoup de bonus… Bref! Bonne assiette à 14/20 pour 7,5€. Note qui remonte la moyenne et fait de la boutique un endroit moyen. Déception oui. Mais pas sûr que faire des assiettes mieux soit utile pour attirer le chaland ébahi et le touriste niais. Ou alors, à être fier de sa cuisine.