Hôtel-Restaurant de l'Europe

3.5

Solide bâtisse de pierre en bordure de départementale, l’été la terrasse de côté vous épargne du bruit des véhicules motorisés.

Terrasse immense, et salle considérable qui semble rénovée de frais. Pour vous décrire la dimension de restauration exceptionnelle: deux fours à bois pour les pizzas! Un en salle, l’autre en terrasse. Jamais vu un truc pareil! Ce qui pourrait ressembler à une usine à bouffe inodore sans saveur et à prix d’or est un établissement des plus corrects. Une presque exception dans un département qui attend chaque année la manne touristique estivale comme le messie! Bref! Pour choisir son plat, faut du temps. Une quinzaine d’entrées à moins de 9€ y compris les salades, 22 plats de 8€ (tagliatelles) à 21€ (filet de bœuf aux gambas au Cognac). Sans compter l’avalanche de pizzas. Mauricette n’arrivait pas à se concentrer alors elle a dit « 4€ le coquetail avec du rhum: un prix décent qui m’aide à réfléchir ». Et puis les pizzas, c’est comme pour les crêpes: plus ya de choix, moins elle trouve.

Alors elle retombe dans ses fondamentaux: « pizza 4 fromages » gigantesque. Pizza bien garnie comme toutes celles que j’ai vu passer pour des ailleurs veinards! Pâte fine et croustillante avec peu de trottoirs (compliquée à boulotter avec les doigts), coulis tomaté fruité, fromages costauds. 15/20 et 13,80€, ce qui ne fait pas cher le mètre carré! Perso je voulais tâter de la « côte de veau à l’ardéchoise ». Une épaisse côte recouverte trop abondamment de sauce travaillée à la crème avec un peu de girolles-clou et de châtaignes en conserve. La viande pourtant rosée est dure, comme traumatisée. M’enfin la générosité est de mise, avec une bonne ratatouille confite à dominante d’aubergine et une pelletée de frites blondes congelées mais légères. 14,5/20 pour 17,5€ ce qui n’est pas cher au poids! Desserts. Le « fondant au chocolat » n’est pas intéressant, du réchauffé pas maison qui fait des efforts de présentation. 12/20.

Les glaces, avec pour moi « l’Amaréna » n’est pas intéressante non plus. Je m’attendais au fruit confit: du colorant… Même pas je note. Si? Bon d’accord: 8/20. Service nombreux, mais certaines serveuses « tire-au flan » se planquent bras croisés tandis que d’autres moulinent telle la prénommée Christelle, adorable et qui fait le job! A noter le prix du litre d’eau « Reine des Basaltes » vendu ici… 2€! Record du monde au resto! Une table ouverte à l’année (ou presque) ce qui peut expliquer une forme de conscience professionnelle autant qu’un véritable courage: si tous les commerçants du village disent « on ferme en hiver car ya personne », personne n’y vient. Un classique.