Café de la Poste

3

Tiens! Je réveille votre sens de l’analyse fine!

Selon vous, où se situe cet établissement dans la ville?

  1. devant la piscine municipale?
  2. du côté du Forum?
  3. devant La Poste?

Bravo! De nombreux changements de mains dans le temps, un test mitigé de nos services au milieu des années 2000, repris tout début avril 2018. Ça ressemble désormais à une affaire avec les parents et les enfants. Tout le monde dit bonjour avec une timidité qu’on retrouve parfois lors du jour de la rentrée des classes, un peu emprunté, pas de rythme, pas encore d’automatisme.

Quand j’y suis entré, nous étions 5 clients. 10 minutes après, une cinquantaine d’attablés se partageaient les tables, salle aux allures de brasserie fin de siècle, terrasse noyée sous un beau soleil de printemps alors que s’étalaient abondamment les jambes blanches des dames s’abandonnant aux rayons tandis que fusaient les regards insidieux des messieurs derrière les verres fumés de leurs lunettes peu discrètes. Je décline l’apéritif. Le serveur ne m’en tient pas rigueur puisqu’il m’amène une planchette avec quelques tranches de saucisson! Sympa non? Du coup, j’ai commandé un verre de vin rouge, histoire de récompenser l’attitude! Bref! Plat du jour 12€, un poulet fermier basquaise, riz camarguais. Pour le reste de la proposition, ambiance de snack amélioré avec une courte carte: 3 entrées dont une tatin d’endives avec noix gorgonzola qui fait envie, tartare et entrecôte, un poisson, 3 pâtes. Desserts à 6€. Je choisis des pâtes avec les « Norma »: aubergines, tomates cerises, ricotta. Ce sont des tagliatelles, des pâtes fraiches.

Assiette joliment présentée et amenée chaude (ouééé), tagliatelles plus grosses que de coutumes… mais trop cuites! Du coup, impossible de prendre les pâtes en les tournant autour de la fourchette: elles cassent. Dommage car l’aubergine est généreuse, pétales de parmesan (ou assimilé) dessus, et sauce tomate qui manque de sel est trop timide. Je la verrais mieux un peu pimentée, moins timorée. Plus italienne, quoi. J’ai sorti mon 14/20 car pour 11€, l’affaire n’est pas mauvaise. Le café ne m’a pas été compté soit pas oubli, soit par cadeau. Puisque la direction coupe le pain trop à l’avance, on lui conseille de le recouvrir d’une serviette pour ralentir son séchage dans les courants d’air. Je ne vois rien d’autre à ajouter, sinon qu’il s’agit d’une vraie brasserie avec boucan et odeur de frites (fraiches). Ah oui! Le personnel devra se régler afin d’éviter de demander 3 fois la même chose au client.