LES ARCHIVES DU BAO

Cette critique n'est (peut-être!) plus d’actualité!

Brasserie Des 4 Chemins

Le propriétaire n’était pas là ce jour.

Ce n’est probablement pas la raison pour laquelle j’ai observé un personnel épanoui et une patronne heureuse. Tous évoluent dans une belle salle éclairée par une bonne humeur sincère autant que par de grandes baies vitrées. Même la cuisinière aperçue à travers le passe-plat avait le sourire aux lèvres. Et pourtant mes canards, nous sommes à Toulon, patrie de la tronche qui craint dégun, des biscottos rouge et noir devant la télé à casser l’ennemi qu’un sang impur abreuve nos sillons et aussi il faut le dire, haut-lieu des restaurateurs qui empalent le touriste. C’est donc ce Toulon-ci que je vous invite à fréquenter surtout si vous êtes voisin ou passer dans le coin!

Toujours drôle de chopper le rythme, les signes de vie dans des endroits où on n’a jamais mis les pieds et surtout (en ce qui me concerne), la bouche. Le plat du jour s’appelle « blanquette de veau » et il est tout beau. La viande n’est pas trop grasse et tendre, les rondelles de carottes un peu croquantes, l’inhabituel riz basmati pour cette recette est moulé comme une pyramide, un coin salade qui ne trempe pas (merci pour la délicatesse). C’est bon et le pain y met du sien! 14,5/20 pour 12€. Le dessert du jour est une « tarte aux fruits maison » et je n’en reviens toujours pas. Pâte sablée, crème pâtissière, et fruits que la cuisinière avait sous la main. Tellement agréable qu’on ne remarque même pas les quartiers de clémentines non mondés! Ah zut! C’est fait! Bravo pour l’effort et merci de nous épargner des pâtisseries industrielles archi-sucrées coutumières! 4,7€ et 14,5/20!

Impossible de rencontrer la direction pour en savoir plus sur la boutique, mais l’essentiel est là. Une bonne adresse des quartiers Nord de la ville, au pied du Mont Faron en direction du Revest. Pour de plus amples détails, merci de lire l’adresse complète et d’éventuellement mettre à contribution votre GPS! Epatante adresse, lumineuse dans son emplacement et encore plus dans son plaisir à faire le job. Une brasserie familiale à taille suffisamment humaine pour s’y sentir bien, comme si on y possédait son rond de serviette depuis toujours.