Bistrot Leone

4

BISTROT LEONE restaurant à MARSEILLE - Le Bouche à OreilleAh! La petite perle urbaine que voilà! De la terrasse, on observe le ballet incessant des bagnoles de la Place Castellane et sa multitude de possibilités plus ou moins approximatives d’y casser une croute. A titre personnel et si ça ne vous dérange pas, je préfère l’intérieur confortable et clair, mais vous ferez comme vous voulez. Un bistrot d’esprit brasserie New-Yorkaise, agencement élégant de bois et de briques (pas de broc), tables et banquettes alignées, serviettes en tissu blanc et service plein d’allant mené par Guillaume Baudemont. Un restaurateur quadra au regard droit passé par « La Ferme » puis l' »OM Café » (2006-2014) de René Faurie dont il apprendra bien des choses sur le métier. C’est ainsi que les nostalgiques percevront ici quelques recettes à succès comme la pièce de cochon de 7h ou le tartare de bavette. Bref! Au fond, la cuisine du « Bistrot Leone » est ouverte. Un duo de frérots est au boulot, plutôt taiseux et pas du genre à faire risette au chaland, mais quand il est question de faire danser la mazurka à vos papilles, c’est délicatesse et compagnie. Mauricette était partante pour des pâtes cuisinées en hommage au cinéaste Sergio Leone, père du « western-spaghetti ». De derrière ses culs de bouteilles en guise de lunettes et face au soleil, elle lit que pour quelques dollars de plus elle a droit à la formule du jour avec « lamelles d’encornets au basilic ».

BISTROT LEONE restaurant à MARSEILLE - Le Bouche à Oreille Elle souffle dans l’harmonica, puis dégaine son choix. Le plat ainsi servi reste chaud, encornet tendre dans sa généreuse crème parfumée au basilic. A côté pommes de terre grenaille et légumes confit signent l’esprit de cuisine traditionnelle précise. 15/20. Pour moi: « Parmentier aux deux viandes, crumble de chorizo, salade verte ». Dans le genre plat gourmand réconfortant, difficile de faire mieux question dodu. On trempe juste le bout de sa fourchette au début, chorizo croustillant. Après on plonge parce que les préliminaires hein… 15/20 encore. La dame au chapeau vert commande le dessert du jour de la formule à 16€: « tarte aux fraises ». Individuelle et circulaire, ya tout à voir. Pâte fine, crème pâtissière vanille, fraises en corolle. Beau et bon. 14,5/20. Ajoutez 2€ à la formule si vous désirez la « tarte tatin », une douceur fondante. 14,5/20. Une cuisine intégralement « maison » fortiche dans l’idée gourmande: linguines au figatelli, farcis provençaux, encornet persillade, tartare de bavette et pièce de cochon de 7h, sashimi de saumon mariné crevette et agrumes… Carte des flacons du sud-est. Renouvelée au quotidien, la formule midi à 16€ permet de tâter le terrain si vous avez la suspicion facile, mais je vous préviens: on y revient! La belle surprise du coin.

BISTROT LEONE restaurant à MARSEILLE - Le Bouche à Oreille

TERRASSE 4 SAISONS – CAFÉ ET PETIT-DÉJEUNER – À DEUX PAS DE LA PLACE CASTELLANE