L’Auberge De Correns

4

L'AUBERGE DE CORRENS restaurant à CORRENS - Le Bouche à OreilleAvant de nous esbaudir sur les assiettes, faisons-le sur cette ancienne maison de maitre du centre-village. Quel charme! Un jour, la commune décide de faire revivre la noblesse des murs, beau jardin avec pelouse, oliviers et piscine, terrasse ombragée dressée les beaux jours, coquette salle avec cheminée, véranda claire toute l’année où l’on déjeune en famille ou avec des amis. Fin 2017, le destin a (enfin) pioché des propriétaires à la mesure de l’adresse! Alléluia mes frères! Cuisine classique dans sa récitation gourmande, bien assise et sûre d’elle. Comme ya pas plus classique que Mauricette non plus quand elle s’accoutre en demi-mondaine du XIXème avec son chapeau vert, on s’est fait en tête à tête le repas intemporel, au rythme de savoureuses recettes. Grand modeste de la sauce, le chef ne fait pas dans la prose. Mais il fait bon comme on n’en fait plus, Lulu. La « terrine de l’Auberge » est sienne. Gouteuse et nature, Mauricette n’a rien ajouté, ni sel, ni poivre… juste un commentaire à la façon de Gabin: « le dab connait le job ». 14,5/20. Tout autant qu’avec le « jarret de bœuf en pot-au feu ». Assiette creuse, légumes en pleine forme du village suivant saison, bio le plus souvent possible. Poireau, carotte, patate, navet, dites-leur bonjour, vous ne les verrez pas tous les jours mes petits amours.

L'AUBERGE DE CORRENS restaurant à CORRENS - Le Bouche à Oreille Le bouillon du matin a le bon gout qu’il faut, dans sa divine simplicité. 15/20. A la carte, je ne résiste pas à l’appel de la « mousse de truite et son coulis d’écrevisses ». Une assiette comme on en voyait avant dans les écoles de cuisine, quand l’exercice de la sauce était le fond de jeu. Biscuit comme une ile, autour la fine sauce… rouge comme une écrevisse… forcément! Bon pain du village, trois même ce jour. Bref! 15/20. « Dodine de canard au poivre vert ». Une sauce, oui, encore. Et alors? Ça vous dérange les mangeurs de brocolis cuits à l’eau d’Evian? Mêmes légumes que ceux de Mauricette mais passés au beurre. Mioum. 14,5/20. Dans son menu complet à 23€, la dame au chapeau vert ose la « mousse au chocolat ». Toujours avec la voix de Jean Gabin, elle lui dit droit dans les yeux « t’as de beaux œufs tu sais ». Une vraie mousse, du genre qui vous met le godet en joie. 15/20. Ils ont repris en main l’Auberge de Correns: dans la région depuis un moment, notre couple de jeunes quinquas heureux tenaient « le Bistrot Marseillais » aux Chartreux où ils proposaient déjà cette cuisine bourgeoise qui nous ravit. Ils s’appellent Nathalie et Jacques, et ont hâte de vous faire plaisir: ils sont comme ça. Quelques chambres pour prolonger si le vin était (trop) bon.

L'AUBERGE DE CORRENS restaurant à CORRENS - Le Bouche à Oreille

OUVERT À L'ANNÉE – BELLES CHAMBRES – PARC AU CALME – PARKING PRIVÉ