Saveur Tandoori

- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2020 2.5/5★ Ψ
2.5

SAVEUR TANDOORI restaurant Miramas – Un nouveau venu dans la sphère culinaire miramasséenne. C’est comme ça qu’on dit. Depuis septembre 2019, si j’ai bien compris. Cuisine indo-pakistanaise. Les vitres sont vraiment sales, autant dire que ça vous flingue d’emblée le fantasme.

L’angoisse de la propreté s’incruste dans le débat. C’est toujours le problème des restaurants en général et des « exotiques » en particulier: on les attend au tournant. Sauf que la salle est propre. Vingt chaises confortables, c’est petit avec un mini comptoir avec derrière un petit passe-plat ouvert sur une petite cuisine avec deux cuisiniers avec un turban. Le jeune homme en salle est volontaire, probablement le patron. La carte propose des spécialités habituelles rencontrées sur les tables pakistanaises et d’Inde du Nord. Avec des entrées « pas chères pour le prix » comme dit Mauricette quand elle reçoit le décompte de sa retraite! De 4€ (2 samossa) à brochette de poulets tikka (9€). Huit plats dont 6 au poulet! Hébé! Vaut mieux aimer le gallinacé! Pas d’agneau, pas de poisson (tant mieux, jamais bon), pas de bœuf! Le pain nan n’est pas maitrisé, pâte non faite maison, qui colle aux lèvres et manque de cuisson. En entrée, je choisis « cuisses de poulet tandoori » à 4,5€.

J’attends, rien ne vient. Arrive mon plat! Par Saint-Curcuma: ils ont zappé mon entrée! Le plat direct? « Chicken korma »: curry de poulet à la crème fraiche avec amandes et raisins secs. Grosse assiette d’un riz parfumé cuit du jour. A côté un bol de sauce avec du blanc de poulet trop cuit. Les saveurs attendues sont bien là (amandes et raisins secs) mais la matière est invisible. Une embêtante cuisine à base de poudres. C’est vrai quoi! Il ne s’agit pourtant pas d’un plat colombien!.. héhé. Souvent on croque les amandes ou noix de cajou, comme les raisins. Ici non. Cela dit, la magie du curry et des épices en général pulsent des saveurs flatteuses. 12/20 pour 12€. Mes « cuisses de poulet tandoori » de l’entrée arrivent après. Avec les trois sauces habituelles, plus personnelles que de coutume. Pas de miracle pour le poulet mou de qualité d’élevage intensif, un classique dans la restauration commerciale.

A l’instar du pain nan, la cuisson au four tandoor du volatile bas de gamme est bien poussive: la peau orange du zozio est colorée mais non croûtée. 12/20 encore. CB acceptée, pas de carte de visite, pas de ticket. Le patron rédige une facture manuelle, et faut l’aider à calculer la TVA manuellement. Bref: pas de miracle à Miramas mais une bonne idée, celle de saveurs Indo-pakistanaises. Une approche originale à prix discount mais avec une qualité de produits à ras la toundra… et une maitrise de la cuisine approximative.