Royal Docks Café

- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2020 0.5/5★ Ψ
0.5

Royal Docks Café restaurant Marseille – Défi de Mauricette partie faire emplettes côté Joliette: trouver un restaurant original du côté des Terrasses du Port ou des Docks. Challenge d’autant plus corsé que la presque intégralité des endroits pour manger se supposent originaux. Evitons les franchises et leur prêt à bouffer, on a tous les mêmes en bas de chez nous.

Dans les galeries des Docks, rigolade: une ardoise nous fait poiler les omoplates: quenelle au fromage avec ratatouille/salade avec mousse au chocolat pour 15€. L’association ratatouille/quenelle façon mix Pagnol/Mr Brun, j’ai du mal à la supposer. Nous entrons quand même, mais n’ai pas osé le plat: bien rares sont les chefs qui savent cuisiner les quenelles ici! Bref! Un concept store comme diraient nos brexités de voisins. En vitrine, une moto et derrière la moto, le magasin: casques, gants, fringues de motard et portants lourds de vêtements. Au beau milieu, 2 autres motos et tables entre les rayons. On mange là. Accueil un peu apathique, certains habitués filent direct à leur table habituelle. Il existe donc des habitués! Mauricette se gratte la perruque de fausse blonde et me questionne avec l’accent du président du Kenya: « une question m’assaille: où sont les cuisines? ». Derrière le zinc du bar: 2 m2 TTC, boites en plastique remplies de pains à hamburger et comme tout équipement visible, micro-onde et grill. Gulp. On mange quoi? A la carte c’est forcément de l’archi-court vu la cuisine spacieuse comme un tiroir! 1 salade, 2 burgers, le plat bistrot, un plat végétarien et la formule du jour. Le Royal Burger (15€) pour la dame au chapeau vert. Dodu, posé sur une planche en bois avec un panier métallique garni de pommes de terre grenailles, mieux que les éternelles frites qui emboucanent les restaurants sans hotte. Le poulet pané aux épices de dedans est bien relevé, l’idée fonctionne! 13/20. Mon plat bistrot vaut 13,50€. Problème avec le sauté de bœuf cuit longuement de Monsieur Bob. Sauce trop liquide, flotteuse, même avec le pain on sauce mal. La viande cuite « longuement » (on ne sait où) est acceptable, les trop nombreuses patates avec peau dans le grand bain font brouet: 9/20.

Pas de dessert, faut pas rigoler. On a payé puis enfilé nos casques des années 50, je suis monté sur le porte-bagages du solex en tenant la selle, jambes en l’air écartée pour ne pas toucher le sol, et Mauricette a accéléré. On ne nous a jamais revu.