Maddie's Restaurant

4.5

MADDIE'S RESTAURANT SIX FOURSUn excellent restaurant dans la zone des Playes, c’est vous dire où se nichent les coquines statistiques! Un ancien grill, adresse reprise de frais par le duo Ruggia père et fils. Un midi de semaine: on sent vite dans la maison l’obsession de faire les choses en entier, c’est-à-dire pas à moitié ni aux trois-quarts. Des établissements qui vont le job à moitié, y en a plein les pages jaunes et notre littoral sinistré. Enfin bon. Grande salle tirée à quatre épingles dans un esprit de brasserie de luxe… sauf les tarifs! Superbe cave à vins vitrée.

MADDIE'S RESTAURANT SIX FOURSPas loin, la cuisine ouverte avec deux lampes chauffantes « monte et baisse » au passe-plat: un autre signe de saine radicalité dans l’ouvrage. J’apprécie: si je mange un contenu d’assiette, j’engrange aussi les signes de confiance dès l’entrée dans l’établissement. Bref! On sent la cuisine tiraillée entre, d’un côté l’envie de satisfaire une clientèle du midi attachée à se recharger les accus rapidos: salades-repas, planches de cochonnailles et flacon de rouge entre collègues, burger obligé (avec frites fraiches), andouillette de Troyes. En face de cette simplicité volontaire, quelques plats qui sonnent le rappel dans le ciboulot du cobaye ambulant: steak d’espadon sauce chien, risotto d’épeautre… entrecôte de bœuf sauce chimichurri ou encore l’incontournable fish and chips mille fois massacré au restaurant ici proposé avec une béarnaise maison, j’vous jure, on croit rêver. Et puis le plat du jour: « saumon au wakamé et aux coques ». Au moment d’écrire, rien que le souvenir, j’en bavote dans le cornichon. Pavé d’Ecosse cuit à merveille, chair en souplesse, bouillon tonique épicé crémé comme tenu en laisse par le cuisinier à deux doigts de lâcher les chevaux. Fondue de poireaux planquée avec des perles de citron caviar, quelques légumes du moment émincés pour l’œil (radis, chioggia, radis noir), les coques fraiches tombées du nid ce matin, quelques herbes et le fameux wakamé: algue japonaise ici comme des épinards en branche, du rare: il est souvent flotteux! Servi à côté, riz basmati aux légumes. Bref! Mes petits salsifis mignons, me voilà converti: 14,90€ (j’vous jure) et 15,5/20! Pas moins! Le savoir-faire déroule avec la « salade de fruits frais de saison ». Une boule de glace, un peu de meringue, une tuile, sablé comme un crumble: impec’ de retenue et d’efficacité. 15/20. En salle et bien secondée: Céline Arsac. Quelques « Relais et Châteaux » au compteur, l’Hôtel du Castellet et Georges Blanc. La trentaine à peine entamée, Jérémy Ruggia cuisine. Pas seul non plus. Amoureux de la curiosité et des terroirs d’ailleurs, il valorise avec doigté les produits de la méditerranée. Horreur: oui, établissement fermé le soir. Pour l’instant. Selon nos informations circulerait une pétition.MADDIE'S RESTAURANT SIX-FOURS