L’Escale des Vins restaurant Lambesc – Effectivement, depuis le récent changement de propriétaire le choix de vins est toujours en rayon. Mais tout le reste a pris la poudre d’escampette. On reste désormais sur une tarification tropézienne qui se mord le cornichon pour une cuisine supposée d’inspiration gastronomique intégralement boiteuse, du “fait maison” complètement à l’ouest annoncé avec des produits frais en veux-tu en voilà, et patati et patata. Ou alors, fallait se taper la bavette à l’échalote à 12,5€ comme plat du jour. A côté 6 entrées de 9,5€ à 17,5€. Une dizaine de plats de 17,5€ (wok de gambas) à 24,5€ pour une tête de veau ravigote. J’ai failli mais à ce prix, j’ai pas osé. Je lui ai préféré “épaule d’agneau cuit dans son jus au romarin”. J’aurais pas dû oser non plus. Présentation flatteuse qui vous entourloupe la terrine, dressage soigné pour escamoter la misère, une circulaire tuile molle de Parmesan. Dessous, une fin de méchoui ratée, une huitaine de bouts de gras et de cartilage rassemblés dans un tas. Si au moins la viande était grillée, on pourrait ronger. Sauf que la viande est comme bouillie, faut dépiauter. La sauce sent plus le fond de veau en poudre que le romarin, le vieux gratin dauphinois renifle l’ail qu’on rote 3 jours. Le reste est décoration. 6/20 et accrochez-vous au pinceau: 24€. Vingt-quatre euros. Deux fois plus cher que chez Dédé le Routier et infiniment moins bon. Fallait laisser la chance aux desserts, sous les 9€. J’ai pris “millefeuille du jour (maison)”. Je l’ai vu arriver. Un pavé maladroit qui doit faire 1 kg. Feuilletage mou sorti du frigo (beurk), même pas passé à la salamandre pour le réveiller. Crème pâtissière comme du plâtre de fin de chantier: ça ne casse pas des briques. Une cuillère, c’est déjà trop. 4/20 pour 6,5€. Lâchement, je me précipite à la caisse pour ne pas être confronté aux questions d’une assiette encore pleine. Devant ma mine déconfite de cobaye traumatisé, le taulier me facture le plat 15€ au lieu de 24€. C’est lui qui fait le service, il déroule son train-train peinard, n’est pas avare de confidences sur le fonctionnement de la maison, ses frasques avec ses chefs successifs. Pas du tout du genre cynique qui veut vous déglinguer la CB, mais totalement dépassé par l’enjeu du lieu et les cuisiniers champions du monde sur leurs CV qu’il cherche à recruter. Le gars est sympa et on reviendra volontiers chez lui quand les tarifs seront en accord avec la tambouille.

- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2020 0/5★ 000
Adresse
RN7 Quartier Libran
13410 LAMBESC
Tél:04.42.92.79.18
Réseaux Sociaux :
Accueil:
14,5/20
Service:
14/20
Qualité/prix:
6/20
Cadre:
15,5/20
Pain:
14/20
Café:pas pris
Thé:
Toilettes:
15/20
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : allez savoir!
Spécialités
  • vins au verre
Menus
  • Formule 16€ et 19,90€ midi semaine
  • Ardoises
  • Enfant 12€
Fermetures
  • Fermeture se renseigner
Plus…
  • Climatisation
  • Parking aisé
Sur place et...
A emporter
Livraison