Les Incontournables restaurant Manosque – Beaucoup plus qu’un restaurant si vous avez la curiosité de lui regarder le fond de l’œil. J’explique. Une vingtaine de fournisseurs locaux se planquent derrière les recettes de Laurent Lantelme, récent quinqua au profil “ancienne école” et jovial comme un ami de 30 ans. Avec son savoir de briscard de la gamelle, il valorise le haut du panier de produits alpagués dans le voisinage. Devant chez lui vers 8h du matin, jamais vous ne verrez l’ombre d’un camion-frigo anonyme garé en double file livrant en loucedé façon contrebandier ses produits industriels dans des cartons anonymes. Non môssieur. Pas de ça chez nous. Juste des fous furieux de leurs métiers, fromager, boucher, poissonnier, maraicher, éleveur, fermier, laitier. Tous du département ou du canton, à regarder leur production droit dans les yeux, à en faire baver au quotidien la médiocrité du “marché” qui tire la qualité des produits vers le bas. Je sais, c’est pas gagné.

N’empêche que des restaurateurs passionnés comme Fabienne Vaysse et son compagnon de chef impriment cette vision dans leur cuisine proposée. Des plats forcément pensés suivant arrivages, en flux tendu: seul le producteur décide et par extension, la terre et la nature. Pas de fraises en décembre ou des navets en juillet. Ou alors les tauliers ont ouvert un restaurant dans l’hémisphère sud. Je parle, je parle… on mange quoi? Une cuisine sincère sans simagrées, planquée derrière le produit. Aujourd’hui, velouté de potimarron (début de saison), chèvre chaud au miel de sapin ou le tartare de saumon à la liqueur de grenade. Le poissonnier (Le Pescadou) sélectionne le saumon écossais. Cerclage gourmand, poisson titillé par la liqueur explosive, poivron vert cuit nature entier, un quartier de tomate longue, je ne connais pas son nom, on n’a pas été présentés. Citron. Une entrée de fin d’été, ça tombe bien, on y est! 15/20. Le plat! J’adore le bon cochon, mes agneaux mignons. Seulement, il est rare: 97% de la production est industrielle. Celui de la ferme de la Palud à Vaumeilh: côte de porc noir sauce moutarde de miel. Le gras doré par la cuisson à la poêle est bon, lui aussi. Ça va vous changer de la torture au barbecue de tonton Dédé qui fait toujours trop cuire les merguez le dimanche. Garniture? Ecrasée de pomme de terre, poêlée de carotte/courgette (on m’avait pourtant promis des aubergines) d’une belle fraicheur, quartier de potimarron au four. 14,5/20. J’impasse sur les desserts, ai-je eu tort? Sablé basilic, tartare de figue, écrasé de chèvre frais au basilic. Ou crème brûlée au lait de brebis, verveine. Et d’autres. Bref! Question tarifs, le menu-carte à 39€ est décliné en formules pertinentes dès 22€. Service en jeunesse qui aime son boulot. Bonne idée: le couple tient une épicerie à deux pas d’ici, rayons naturellement remplis de produits glanés autour et cuisinés au restaurant!

Ce sont eux, Les Incontournables. Laurent Lantelme est bien trop modeste pour parler de lui au frontispice de son bel établissement. Vous connaissez beaucoup des restaurants dont le sobriquet est en l’honneur de ses fournisseurs? Beaucoup plus qu’un restaurant vous dis-je! Table aux qualités multiples, de fait.

LAURENT LANTELME 
BONNE SURPRISE

FABIENNE VAYSSE 
ACCUEIL

LOUIS POIL 
SERVICE

- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2021 3.5/5★ ΨΨΨ
Adresse
14 boulevard Casimir Pelloutier (Parking Guilhempierre à 100 m gratuit une heure).
04100 MANOSQUE
Tél:04.92.72.24.69
Site : www.lesincontournables.net/
Réseaux Sociaux :
Accueil:
16/20
Service:
15/20
Qualité/prix:
14,5/20
Cadre:
16/20
Pain:
14,5/20
Café:15/20
Thé:
Toilettes:
16/20
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : Laurent Lantelme
Spécialités
  • carte de saison locavore/bio/raisonné sur 15 jours
Menus
  • Formules 22€, 31€, 32€ tirées du menu-carte 39€
Fermetures
  • Fermé dimanche et lundi en saison
  • Fermé tout dimanche et lundi, et mardi et mercredi soir hors-saison
Plus…
  • Terrasse
  • Climatisation
  • Groupes 20
  • Epicerie et traiteur à emporter
Sur place et...
A emporter
Livraison
- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2021 3.5/5★ ΨΨΨ
Adresse
14 boulevard Casimir Pelloutier (Parking Guilhempierre à 100 m gratuit une heure).
04100 MANOSQUE
Tél:04.92.72.24.69
Site : www.lesincontournables.net/
Réseaux Sociaux :
Accueil:
16/20
Service:
15/20
Qualité/prix:
14,5/20
Cadre:
16/20
Pain:
14,5/20
Café:15/20
Thé:
Toilettes:
16/20
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : Laurent Lantelme
Spécialités
  • carte de saison locavore/bio/raisonné sur 15 jours
Menus
  • Formules 22€, 31€, 32€ tirées du menu-carte 39€
Fermetures
  • Fermé dimanche et lundi en saison
  • Fermé tout dimanche et lundi, et mardi et mercredi soir hors-saison
Plus…
  • Terrasse
  • Climatisation
  • Groupes 20
  • Epicerie et traiteur à emporter
Sur place et...
A emporter
Livraison

Les Incontournables restaurant Manosque – Beaucoup plus qu’un restaurant si vous avez la curiosité de lui regarder le fond de l’œil. J’explique. Une vingtaine de fournisseurs locaux se planquent derrière les recettes de Laurent Lantelme, récent quinqua au profil “ancienne école” et jovial comme un ami de 30 ans. Avec son savoir de briscard de la gamelle, il valorise le haut du panier de produits alpagués dans le voisinage. Devant chez lui vers 8h du matin, jamais vous ne verrez l’ombre d’un camion-frigo anonyme garé en double file livrant en loucedé façon contrebandier ses produits industriels dans des cartons anonymes. Non môssieur. Pas de ça chez nous. Juste des fous furieux de leurs métiers, fromager, boucher, poissonnier, maraicher, éleveur, fermier, laitier. Tous du département ou du canton, à regarder leur production droit dans les yeux, à en faire baver au quotidien la médiocrité du “marché” qui tire la qualité des produits vers le bas. Je sais, c’est pas gagné.

N’empêche que des restaurateurs passionnés comme Fabienne Vaysse et son compagnon de chef impriment cette vision dans leur cuisine proposée. Des plats forcément pensés suivant arrivages, en flux tendu: seul le producteur décide et par extension, la terre et la nature. Pas de fraises en décembre ou des navets en juillet. Ou alors les tauliers ont ouvert un restaurant dans l’hémisphère sud. Je parle, je parle… on mange quoi? Une cuisine sincère sans simagrées, planquée derrière le produit. Aujourd’hui, velouté de potimarron (début de saison), chèvre chaud au miel de sapin ou le tartare de saumon à la liqueur de grenade. Le poissonnier (Le Pescadou) sélectionne le saumon écossais. Cerclage gourmand, poisson titillé par la liqueur explosive, poivron vert cuit nature entier, un quartier de tomate longue, je ne connais pas son nom, on n’a pas été présentés. Citron. Une entrée de fin d’été, ça tombe bien, on y est! 15/20. Le plat! J’adore le bon cochon, mes agneaux mignons. Seulement, il est rare: 97% de la production est industrielle. Celui de la ferme de la Palud à Vaumeilh: côte de porc noir sauce moutarde de miel. Le gras doré par la cuisson à la poêle est bon, lui aussi. Ça va vous changer de la torture au barbecue de tonton Dédé qui fait toujours trop cuire les merguez le dimanche. Garniture? Ecrasée de pomme de terre, poêlée de carotte/courgette (on m’avait pourtant promis des aubergines) d’une belle fraicheur, quartier de potimarron au four. 14,5/20. J’impasse sur les desserts, ai-je eu tort? Sablé basilic, tartare de figue, écrasé de chèvre frais au basilic. Ou crème brûlée au lait de brebis, verveine. Et d’autres. Bref! Question tarifs, le menu-carte à 39€ est décliné en formules pertinentes dès 22€. Service en jeunesse qui aime son boulot. Bonne idée: le couple tient une épicerie à deux pas d’ici, rayons naturellement remplis de produits glanés autour et cuisinés au restaurant!

Ce sont eux, Les Incontournables. Laurent Lantelme est bien trop modeste pour parler de lui au frontispice de son bel établissement. Vous connaissez beaucoup des restaurants dont le sobriquet est en l’honneur de ses fournisseurs? Beaucoup plus qu’un restaurant vous dis-je! Table aux qualités multiples, de fait.

LAURENT LANTELME 
BONNE SURPRISE

FABIENNE VAYSSE 
ACCUEIL

LOUIS POIL 
SERVICE