Le Jardin de Lola restaurant La Ciotat – Façade de maison certes peu charmeuse, aucun tape-à-l’œil ostentatoire mais une fois dedans, l’atmosphère vous prend par les sentiments. Clarté d’une salle colorée noyée de lumière grâce aux ouvertures orientées sur un magnifique jardin clos où les platanes retiendront la fraicheur en été. Notre repas est hivernal: c’est bien aussi! Quand le soleil est à marée basse, le radieux regard bleu de Mélanie Reynaud et la bonne humeur chronique de Valérie Marschall compensent à l’aise Blaise, toutes deux en gaieté au service. Ça vous change des blasés de la fonction en pilote automatique dans leur mission d’accueil, éteints, qui n’ont envie de rien.

Bref! Toujours le menu des midis de semaine à 19,50€. Mauricette se charge de le valider! Le contraire d’une sous-prestation du chef Olivier Vettorel. Alors lui c’est un bon. Ravioles du Royans, bouillon de poule au cerfeuil. Idée pleine de bon sens: les ravioles fromagées concubinent avec la légèreté du bouillon fin: 15/20. Frais cuisiné le filet de maigre à la fondue de poireaux. Pavé ferme du poisson et cuisson ajustée, gourmande fondue de poireaux, patate sucrée rôtie beurrée, carotte fane. 15,5/20. Rappel: menu complet à 19,5€! La dame au chapeau vert conclut par le fondant chocolat, coulis passion… comme une marquise! Le fondant, pas la pourtant bourgeoise Mauricette! 15/20. De mon côté tatin de boudin noir aux échalotes caramélisées et Granny Smith. La salade de mâche complète le bistrotier tableau voté à mon unanimité 15/20. Le plat fait prendre la pleine mesure du cuisinier: filet de canette IGP Sud-Ouest aux champignons des bois. J’apprécie cette viande, plus ferme et moins grasse que le magret. Ici le malin cuisinier sonne la charge du plaisir en l’accommodant de trompettes de la mort émincées/poêlées à rendre fou, quenelles de polenta crémeuse, une collection de choux (brocoli, fleur, romanesco) délicatement passés au beurre. Olivier Vettorel fait des miracles en sobriété, pas un détail plus haut que l’autre. Une fois sagement dressée l’assiette, il se retire sur la pointe des pieds, chut, ne pas aller trop loin. Du rare dans ce monde de chefs autolâtres qui cherchent à plaire. Du coup, le chef qui officie en discret n’a évidemment pas (encore) l’agrément des grands guides nationaux qui ont des choses plus essentielles à faire qu’à réellement tester les restaurants, vous pensez. Du coup, la maison attire une clientèle de connaisseurs qui fuient les modes, ils en profitent pour siroter les gentils flacons choisis par Valérie Marschall chez un caviste voisin et copain. Mesclun de CV de la joyeuse équipe: Valrugues (13), Mas du Langoustier (83), Jardin d’Émile à Cassis (13), quelques tables sur Marseille. Je crois même qu’ils se sont rencontrés tous les 3 à Kitch and Cook à La Ciotat! Arrivera ensuite Lola… Et puis, un resto avec un jardin à son nom avec plein de morceaux de bonne humeur dedans.

 

OLIVIER-VETTOREL
COUP DE COEUR

ALAN-FERNANDES
CHEF DE PARTIE

MÉLANIE-REYNAUD
ACCUEIL

VALÉRIE-MARSCHALL
ACCUEIL

GROUPES – BANQUETS – SALLE POUR ACCUEIL DE SÉMINAIRES – GRAND JARDIN CLOS – PARKING A 50 MÈTRES
- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2022 4.5/5★ ΨΨΨ½
Adresse
3 avenue Fernand Gassion
13600 LA CIOTAT
Tél:
Mobile:07.55.67.15.58
Site : www.lejardindelola.fr/
Réseaux Sociaux :
Accueil:
16/20
Service:
15,5/20
Qualité/prix:
15,5/20
Cadre:
16/20
Pain:
Pain individuel 14,5/20
Café:2,2€ Alteco
16/20
Thé:
Toilettes:
16/20
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : Olivier Vettorel
Spécialités
  • cuisine de saison provençale et d'ailleurs
Menus
  • Formule 17€/18€ et menu 19,5€ hors week-end et jours fériés
  • Menu 38€
  • Carte
Fermetures
  • Fermé dimanche soir, mardi soir et tout le mercredi
  • Parking Verdun à 50 mètres
Plus…
  • Groupes 40 l'hiver
  • Eté se renseigner
  • Jardin intérieur
  • Climatisation
  • Banquets, séminaires, repas de famille
Sur place et...
A emporter
Livraison
- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2022 4.5/5★ ΨΨΨ½
Adresse
3 avenue Fernand Gassion
13600 LA CIOTAT
Tél:
Mobile:07.55.67.15.58
Site : www.lejardindelola.fr/
Réseaux Sociaux :
Accueil:
16/20
Service:
15,5/20
Qualité/prix:
15,5/20
Cadre:
16/20
Pain:
Pain individuel 14,5/20
Café:2,2€ Alteco
16/20
Thé:
Toilettes:
16/20
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : Olivier Vettorel
Spécialités
  • cuisine de saison provençale et d'ailleurs
Menus
  • Formule 17€/18€ et menu 19,5€ hors week-end et jours fériés
  • Menu 38€
  • Carte
Fermetures
  • Fermé dimanche soir, mardi soir et tout le mercredi
  • Parking Verdun à 50 mètres
Plus…
  • Groupes 40 l'hiver
  • Eté se renseigner
  • Jardin intérieur
  • Climatisation
  • Banquets, séminaires, repas de famille
Sur place et...
A emporter
Livraison

Le Jardin de Lola restaurant La Ciotat – Façade de maison certes peu charmeuse, aucun tape-à-l’œil ostentatoire mais une fois dedans, l’atmosphère vous prend par les sentiments. Clarté d’une salle colorée noyée de lumière grâce aux ouvertures orientées sur un magnifique jardin clos où les platanes retiendront la fraicheur en été. Notre repas est hivernal: c’est bien aussi! Quand le soleil est à marée basse, le radieux regard bleu de Mélanie Reynaud et la bonne humeur chronique de Valérie Marschall compensent à l’aise Blaise, toutes deux en gaieté au service. Ça vous change des blasés de la fonction en pilote automatique dans leur mission d’accueil, éteints, qui n’ont envie de rien.

Bref! Toujours le menu des midis de semaine à 19,50€. Mauricette se charge de le valider! Le contraire d’une sous-prestation du chef Olivier Vettorel. Alors lui c’est un bon. Ravioles du Royans, bouillon de poule au cerfeuil. Idée pleine de bon sens: les ravioles fromagées concubinent avec la légèreté du bouillon fin: 15/20. Frais cuisiné le filet de maigre à la fondue de poireaux. Pavé ferme du poisson et cuisson ajustée, gourmande fondue de poireaux, patate sucrée rôtie beurrée, carotte fane. 15,5/20. Rappel: menu complet à 19,5€! La dame au chapeau vert conclut par le fondant chocolat, coulis passion… comme une marquise! Le fondant, pas la pourtant bourgeoise Mauricette! 15/20. De mon côté tatin de boudin noir aux échalotes caramélisées et Granny Smith. La salade de mâche complète le bistrotier tableau voté à mon unanimité 15/20. Le plat fait prendre la pleine mesure du cuisinier: filet de canette IGP Sud-Ouest aux champignons des bois. J’apprécie cette viande, plus ferme et moins grasse que le magret. Ici le malin cuisinier sonne la charge du plaisir en l’accommodant de trompettes de la mort émincées/poêlées à rendre fou, quenelles de polenta crémeuse, une collection de choux (brocoli, fleur, romanesco) délicatement passés au beurre. Olivier Vettorel fait des miracles en sobriété, pas un détail plus haut que l’autre. Une fois sagement dressée l’assiette, il se retire sur la pointe des pieds, chut, ne pas aller trop loin. Du rare dans ce monde de chefs autolâtres qui cherchent à plaire. Du coup, le chef qui officie en discret n’a évidemment pas (encore) l’agrément des grands guides nationaux qui ont des choses plus essentielles à faire qu’à réellement tester les restaurants, vous pensez. Du coup, la maison attire une clientèle de connaisseurs qui fuient les modes, ils en profitent pour siroter les gentils flacons choisis par Valérie Marschall chez un caviste voisin et copain. Mesclun de CV de la joyeuse équipe: Valrugues (13), Mas du Langoustier (83), Jardin d’Émile à Cassis (13), quelques tables sur Marseille. Je crois même qu’ils se sont rencontrés tous les 3 à Kitch and Cook à La Ciotat! Arrivera ensuite Lola… Et puis, un resto avec un jardin à son nom avec plein de morceaux de bonne humeur dedans.

 

OLIVIER-VETTOREL
COUP DE COEUR

ALAN-FERNANDES
CHEF DE PARTIE

MÉLANIE-REYNAUD
ACCUEIL

VALÉRIE-MARSCHALL
ACCUEIL

GROUPES – BANQUETS – SALLE POUR ACCUEIL DE SÉMINAIRES – GRAND JARDIN CLOS – PARKING A 50 MÈTRES