Le Jardin de Lola restaurant La Ciotat – Une année d’existence et les inconditionnels de la cuisine d’Olivier Vettorel se sont rassemblés en association, rameutant en rang serré pour remplir de tablées la maison, tout ça pour dire que c’est souvent complet, gaffe. Dès porte franchie, Mauricette fait “ouaaah, c’est du lourd”. Je confirme: j’ai cru qu’elle passait devant un miroir. Enfin bon. C’est en avançant pas à pas qu’on se dégivre le pare-brise: lumineuse salle colorée d’idées contemporaines. Salle ouverte sur le fameux jardin clos ombragé très prisé l’été, posé là comme par miracle en centre-ville, il vous tend les bras, mais aujourd’hui il fait trop froid. Le midi en semaine, ruée sur le menu complet à 19,50€, une performance d’inventivité au quotidien. Formule ou carte, le chef recrute les mêmes produits, les coache dans le vestiaire, on va faire du bon boulot ensemble les gars, oui même toi le rutabaga. Plat du jour demi-magret rôti miel et framboise à la pose naturelle élégante: jus court, cuisson parfaite, chair souple rosée. Marque Rougié pour les initiés. Légumes en couleurs du moment: pomme rôtie (Agata), carotte fane, fine courgette, chou romanesco et même quelques framboises. Allez-y, cherchez ailleurs: 12€. J’envoie un 15,5/20, boum. Pâte sablée croustillante pour la tarte au chocolat sobrement ganachée à 15/20. Mauricette se frotte au quasi de veau gratiné au pesto de roquette. Cuisine rare de grande modestie, pas de chef qui monte sur la table en parlant fort, bien au contraire. C’est pas tellement qu’il aime l’ombre, mais ce fin cuisinier se planque derrière ses produits, et un solide savoir-faire dont il ne serait pas responsable, j’y suis pour rien, j’ai pas fait exprès. Mon œil. 21€ 15,5/20 pour la vigoureuse assiette. Absente ici l’an passé, la dame au chapeau vert l’attendait de dentier ferme: flan libanais pistache, sirop de rose et glace mandarine. Il m’avait tourneboulé les certitudes. Le voici dans une version évoluée, maitrise du sucre, fruits secs torréfiés, meringue madeleinisée, fruits frais, caramel au beurre salé, sirop de rose maison. Un bonheur parfumé à 15,5/20 pour 8,5€. Café remarquable, choix de domaines pas frimeurs souvent dans les terres. Mélanie Reynaud et Olivier Vettorel ont caboté dans le métier: Valrugues, Mas du Langoustier, le Jardin d’Émile à Cassis, quelques tables sur Marseille. Ils se rencontrent aux débuts de Kitch and Cook à La Ciotat. Arrive Lola, leur fille… Elle était déjà là: Valérie Marschall! L’amie solide de presque toujours, impec’ de cordialité au service en duo avec Mélanie. Adresse cachée formidable, qui prend le contrepied des déprimantes prestations balnéaires pour germains en boxer-short et matuvus qui l’auront joufflu, Lulu. Cherchez plus, vous avez trouvé ce que vous espériez sans oser le dire.

X

X

X

OLIVIER-VETTOREL
COUP DE COEUR

ALAN-FERNANDES
CHEF DE PARTIE

MÉLANIE-REYNAUD
ACCUEIL

VALÉRIE-MARSCHALL
ACCUEIL

GROUPES – BANQUETS – SALLE POUR ACCUEIL DE SÉMINAIRES – GRAND JARDIN CLOS – PARKING A 50 MÈTRES
- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2020 4.5/5★ ΨΨΨ½
Adresse
3 avenue Fernand Gassion
13600 LA CIOTAT
Tél:
Mobile:07.55.67.15.58
Site : www.lejardindelola.fr/
Réseaux Sociaux :
Accueil:
15,5/20
Service:
15,5/20
Qualité/prix:
15,5/20
Cadre:
16/20
Pain:
Pain individuel 14,5/20
Café:2,2€ Alteco
16/20
Thé:
Toilettes:
16/20
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : Olivier Vettorel
Spécialités
  • cuisine de saison provençale et d'ailleurs
Menus
  • Formules 14€/16€ et menu 19,5€ midi semaine sauf jours fériés
  • Menu 35€
  • Carte
  • A emporter et livraison
Fermetures
  • Fermé dimanche et tout le mercredi
Plus…
  • Groupes 40 l'hiver
  • Eté se renseigner
  • Jardin intérieur
  • Climatisation
  • Banquets, séminaires, repas de famille
  • Parking Verdun à 50 mètres
Sur place et...
A emporter
Livraison