Le Hors-Piste

3

La Madrague à Saint-Cyr, haut-lieu des restaurants pièges à touristes. Lui sort du lot et la tête de l’eau. Il fait encore beau, la météo autorise le chapeau sur la tête du chaland qui flâne sur le port.

Les tarifs à l’ardoise ne sont pas donnés, ce qui a tendance à plutôt me rassurer. D’évidence, le taulier arrive des Alpes: tartiflette à 17,5€, fondue savoyarde 19,8€ et burger savoyard à 19,5€. Mais aussi des calamars et supions poêlés à 17,80€, wok de gambas à 23€, dos de cabillaud 21€, une tentante cassolette de rognon et ris de veau (28€) et « la grenouille, persillade façon HP ». HP n’est pas « Hôpital Psychiatrique » mais probablement « Hors-Piste ». Encore que ce genre de plat peut me rendre fou. Il arrive, assiette creuse chaude, c’est mieux pour siroter en prenant son temps.

Au goût, je me suis senti l’espace d’un instant dans les Dombes, au pays de la grenouille cuisinée. Un franc régal avec doigts qu’on suce à la fin, grenouilles décongelées (comme presque toujours dans ces tarifs) bien travaillées, poêlées à l’huile et finies au beurre. Ce fut bien. 22€ et 14,5/20. Malgré quelques petites erreurs la serveuse est impeccable, et son patron visiblement très tonique fait des allers-retours salle et cuisine: c’est lui qui cuisine. Je dirais « ne tient pas en place » si j’étais maitre d’école des années 60, et « hyperactif » si j’étais psy des années 2000.

J’aurais aimé en savoir plus sur le personnage qui a choisi le pari d’une certaine qualité de restauration en contexte très touristique. Ce n’est pas rien comme ambition. Impossible à contacter, absent ou ne répond pas, en registre ouverture aléatoire cumulés en congés improvisés, j’en reste donc sur ce constat simple un peu court, et frustré de ne pouvoir vous narrer plus en détail le moment. Certains de mes contemporains sont décidément curieux, ainsi va le monde.