Le Dip restaurant Fréjus – Pas vraiment éloigné non plus, mais suffisamment à l’écart de l’empire des tongs et moules-frites pour y entrer en confiance. Une serveuse aimable m’accueille pendant que le patron papote accoudé au comptoir avec deux amis. La huitaine de clients présents le temps de mon repas l’autorisait à cultiver la politesse lors un bref temps de relation individuelle que nous qualifierons de minimum syndical à but strictement commercial, mais non. M’a-t-il seulement vu? J’étais pas là, c’était pareil. Tandis qu’avec des tables de ses amis, ça oui, on bisouille sec de l’accolade drue. Enfin bon. Affichés à l’extérieur, les tarifs sont curieux: on y facture les accompagnements, et un menu à 29€.

Une fois installé dans la grande salle prolongée d’un joli patio propice aux clopeurs, on vous amène l’ardoise. Les plats sont pour plupart différents de l’annonce extérieure. 4 entrées de 8€ (os à moelle) à 11€ (salade de poulpe à l’orange), une douzaine de plats de 16€ (tartare de bœuf) à 29€ (tournedos Rossini)… sauf la poêlée de légumes frais à 14€. Desserts de 4€ à 9€. J’ai cru sentir un cuisinier en lisant “croustillant de mignon de porc façon Orloff“. Le veau de la recette historique est ici remplacé par du porc, qu’importe. M’arrive coupé en 3 dodus tronçons joliment poêlés un mignon mignon à la cuisson rosée (bravo), roulés dans une feuille de brick qui emprisonne une fine tranche de jambon et du cheddar. Pour parfaire l’œuvre et pour seule sauce, le chef zèbre son assiette de zigouigouis d’un balsamique prodigieusement démoralisant. La recette classique est habituellement enfournée pour lui croustiller le plafond mais pas ici, nous voilà désormais trop loin de la recette initiale, prévue avec sauce Mornay, oignons et champignons. Bref! Avec, une poêlée de légumes parfaite et sans poivrons, positivement traditionnelle dans son idée grassouillette. Mesclun. 12/20 pour le copieux, et 24€ pour le tarif hors-jeu. Fallait trancher dans ma décision pour le bilan final, alors voici “la petite tarte aux pommes” avec pets de chantilly en bouteille pas top, éclats d’amandes caramélisées tip-top, pâte croustillante impec’ (du jour), sous la pomme un lit de compote. J’étais heureux, j’avais pigé que le cuisinier connaissait son boulot… et qu’il devrait rester dans des recettes simples plutôt que de flirter avec des recettes à risque. Pas de café ni de boisson, ça leur apprendra à ne pas donner la carte des liquides au début pour éviter les mauvaises surprises. J’aime pas les surprises. La maison n’a pas de carte de visite personnelle mais distribue celles de TripAdvisor en espérant qu’on mette un avis positif sur son cas: elle peut toujours attendre.

Table référencée par le vendeur de plaques émaillées le Petit Futé. Aussi la direction fait des remises tarifaires sur l’ex-site La Fourchette aujourd’hui thefork. Comme si on allait au restaurant pour le prix! On y va parce que c’est bon! Point barre! Bref! Souci des cuissons et pâtisserie: le chef a un potentiel! Comme un rendez-vous raté, en somme.

- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2020 2/5★ Ψ½
Adresse
719 boulevard de la Mer
83600 FRÉJUS
Tél:04.94.17.06.25
Site : www.diprestaurant.fr/
Réseaux Sociaux :
Accueil:
12/20.
Service:
14,5/20
Qualité/prix:
12/20
Cadre:
15/20.
Pain:
12/20
Café:pas pris
Thé:
Toilettes:
15/20
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : Sébastien Ledoyen
Spécialités
  • pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?
Menus
  • Plat du jour 12€ et formule 19€ midi semaine
  • Menu et carte
Fermetures
  • Fermé dimanche soir et lundi
Plus…
  • Terrasse patio
Sur place et...
A emporter
Livraison
- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2020 2/5★ Ψ½
Adresse
719 boulevard de la Mer
83600 FRÉJUS
Tél:04.94.17.06.25
Site : www.diprestaurant.fr/
Réseaux Sociaux :
Accueil:
12/20.
Service:
14,5/20
Qualité/prix:
12/20
Cadre:
15/20.
Pain:
12/20
Café:pas pris
Thé:
Toilettes:
15/20
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : Sébastien Ledoyen
Spécialités
  • pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?
Menus
  • Plat du jour 12€ et formule 19€ midi semaine
  • Menu et carte
Fermetures
  • Fermé dimanche soir et lundi
Plus…
  • Terrasse patio
Sur place et...
A emporter
Livraison

Le Dip restaurant Fréjus – Pas vraiment éloigné non plus, mais suffisamment à l’écart de l’empire des tongs et moules-frites pour y entrer en confiance. Une serveuse aimable m’accueille pendant que le patron papote accoudé au comptoir avec deux amis. La huitaine de clients présents le temps de mon repas l’autorisait à cultiver la politesse lors un bref temps de relation individuelle que nous qualifierons de minimum syndical à but strictement commercial, mais non. M’a-t-il seulement vu? J’étais pas là, c’était pareil. Tandis qu’avec des tables de ses amis, ça oui, on bisouille sec de l’accolade drue. Enfin bon. Affichés à l’extérieur, les tarifs sont curieux: on y facture les accompagnements, et un menu à 29€.

Une fois installé dans la grande salle prolongée d’un joli patio propice aux clopeurs, on vous amène l’ardoise. Les plats sont pour plupart différents de l’annonce extérieure. 4 entrées de 8€ (os à moelle) à 11€ (salade de poulpe à l’orange), une douzaine de plats de 16€ (tartare de bœuf) à 29€ (tournedos Rossini)… sauf la poêlée de légumes frais à 14€. Desserts de 4€ à 9€. J’ai cru sentir un cuisinier en lisant “croustillant de mignon de porc façon Orloff“. Le veau de la recette historique est ici remplacé par du porc, qu’importe. M’arrive coupé en 3 dodus tronçons joliment poêlés un mignon mignon à la cuisson rosée (bravo), roulés dans une feuille de brick qui emprisonne une fine tranche de jambon et du cheddar. Pour parfaire l’œuvre et pour seule sauce, le chef zèbre son assiette de zigouigouis d’un balsamique prodigieusement démoralisant. La recette classique est habituellement enfournée pour lui croustiller le plafond mais pas ici, nous voilà désormais trop loin de la recette initiale, prévue avec sauce Mornay, oignons et champignons. Bref! Avec, une poêlée de légumes parfaite et sans poivrons, positivement traditionnelle dans son idée grassouillette. Mesclun. 12/20 pour le copieux, et 24€ pour le tarif hors-jeu. Fallait trancher dans ma décision pour le bilan final, alors voici “la petite tarte aux pommes” avec pets de chantilly en bouteille pas top, éclats d’amandes caramélisées tip-top, pâte croustillante impec’ (du jour), sous la pomme un lit de compote. J’étais heureux, j’avais pigé que le cuisinier connaissait son boulot… et qu’il devrait rester dans des recettes simples plutôt que de flirter avec des recettes à risque. Pas de café ni de boisson, ça leur apprendra à ne pas donner la carte des liquides au début pour éviter les mauvaises surprises. J’aime pas les surprises. La maison n’a pas de carte de visite personnelle mais distribue celles de TripAdvisor en espérant qu’on mette un avis positif sur son cas: elle peut toujours attendre.

Table référencée par le vendeur de plaques émaillées le Petit Futé. Aussi la direction fait des remises tarifaires sur l’ex-site La Fourchette aujourd’hui thefork. Comme si on allait au restaurant pour le prix! On y va parce que c’est bon! Point barre! Bref! Souci des cuissons et pâtisserie: le chef a un potentiel! Comme un rendez-vous raté, en somme.