Le Café Castillon restaurant à Paradou – Village dérobé du flux touristique situé aux pieds des Baux-de-Provence, à un jet d’olive de la flambeuse voisine Maussane. Le VIP s’y planque et le quotidien déroule, sobres façades bourgeoises derrière lesquelles vivent des jardins sans arrogance. Les plus vieilles pierres sont belles aussi, telles les Tours de Castillon du XIIIème siècle et désormais mes petits canetons mignons, on y trouve un véritable restaurant juste devant la mairie et ses platanes considérables. Si vous la loupez, c’est que vous êtes miro!

En reprenant en main fin 2020 la jolie boutique confiée par la commune, Kelly Walter et Thomas Vivier savaient que l’important était de répondre par la qualité à l’attente d’une clientèle locale à l’année, et touristique à l’année aussi mais surtout l’été. La maison ne prétend pas franchir la ligne jaune du gastro qu’il laisse avec précaution à d’autres, s’évertue à travailler sur le fond une cuisine gouteuse et saine, intraitable sur la fraicheur et la qualité du produit. J’en vois de derrière mon stylo ricaner sous l’argument galvaudé par les escrocs de la gamelle qui pullulent dans le canton. Attablé avec Mauricette, je suis témoin du propos de la serveuse à la table d’à côté: “pas de poisson ce midi, pas d’arrivage”. Autant vous dire qu’en zone touristique où congelé et sous-vide industriels fournissent plus de 80% des restaurants, le propos nous fait chaud au cœur. Sauf qu’on passe de trois plats à la carte… à deux si on exclut salades, burgers et le plat du jour. Dont le pavé de taureau AOP de Camargue, charlotte de légumes, frites fraiches et mesclun. Cette viande à la plancha, c’est comme du beurre et mon couteau n’est qu’un simple couteau. La charlotte, c’est du frais un peu aride, frites à la cuisson formidable et croustillante, la fine sauce personnelle fagotée par la cuisinière est parfaite! 14,5/20 et 18€. La dame au chapeau vert en terre amicale sous les énormes platanes de la place apprécie la maligne formule à 17€, avec choix. Elle classe sa salade César parmi les plus sincères de sa longue vie. Hein? Aiguillettes de poulet pané maison (rare), croûtons maison (rare) aillés à l’huile d’olive AOP de la vallée des Baux (rare), mesclun frais (rare), œuf dur, parmesan… 14,5/20 et 13€ la salade seule. Et puis la claque du dessert. Une tartelette framboise/aneth qui vous dégoupille la grenade. Pâte sablée au millimètre, appareil crémeux titillé par l’aneth en branche, framboises alignées en pleine forme. Une friandise douée qui a toute sa place en boutique spécialisée. Etonnant et (rare). 15,5/20. Café parfait, serveuse souriante comme si elle était amoureuse, les patrons se retroussent les manches en salle et en cuisine. Aux fourneaux, Kelly Walter.

Fille du récent retraité de la gamelle Pierre Walter, fin cuisinier aux Baux et à Maussane, notamment passé par Baumanière. Ceux qui connaissent ce chef remarquable comprendront l’exigence vissée par atavisme chez cette jeune femme. Famille prolongée en cuisine avec les cousins à l’ouvrage, dont un jeune pâtissier de 20 ans: c’est lui, le coupable de la tartelette! Bref! Un lieu de vie institué avec bonheur par les instances du village. Ouvert tôt le matin pour le petit noir et les tartines, jusqu’au soir avec la trentaine de bières de choix, la dizaine de cocktails et du vin des Alpilles. Lieu de vie ouvert à l’année, l’intérêt n’aura pas échappé aux locaux et autres avisés de passage à l’écoute de la bonne affaire!

KELLY WALTER 
BONNE SURPRISE

ANTOINE CEBELIEU
COMMIS

THOMAS VIVIER 
ACCUEIL

THOMAS CEBELIEU 
PATISSIER

PRODUITS FRAIS - TERRASSES – A L'ANNÉE – ACCUEIL GROUPES
- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2021 4/5★ ΨΨ½
Adresse
Avenue Jean Bessat (face mairie)
13520 PARADOU
Tél:04.90.98.28.44
Mobile:06.31.12.68.09
Site : www.cafecastillon.com/
Réseaux Sociaux :
Accueil:
14,5/20
Service:
14/20
Qualité/prix:
15/20
Cadre:
15/20
Pain:
14,5/20
Café:Maison du Bon Café 1,5€
15,5/20
Thé:
Toilettes:
16/20
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : Kelly Walter
  • Pâtissier : Thomas Cebelieu
Spécialités
  • cuisine de produits frais locaux: viandes, fruits et légumes de l'AMAP
Menus
  • Formule 16,5€ et menu 20€ midi mardi au vendredi
  • Formules 17€
  • Enfant 7,5€
  • Carte
Fermetures
  • Fermé lundi sauf fête locale, familiale ou sportive
Plus…
  • Terrasses
Sur place et...
A emporter
Livraison

Les plus proches



Warning: deg2rad() expects parameter 1 to be float, string given in /home/sites/www.le-bouche-a-oreille.com/web/wp-content/themes/Avada-Child-Theme/functions.php on line 309

BEC

LA FLEUR DE THYM

AU RESTO LES FILLES

LA BENVENGUDO

Brasserie des Canisses

CÔTÉ MER LA BOUILLABAISSE

LA BERGERIE DES ALPILLES GOLF DE SERVANES

Auberge du Sommelier

ANTICO MULINO

JANA LA CUISINE DU VOYAGE

LE CABRAU

- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2021 4/5★ ΨΨ½
Adresse
Avenue Jean Bessat (face mairie)
13520 PARADOU
Tél:04.90.98.28.44
Mobile:06.31.12.68.09
Site : www.cafecastillon.com/
Réseaux Sociaux :
Accueil:
14,5/20
Service:
14/20
Qualité/prix:
15/20
Cadre:
15/20
Pain:
14,5/20
Café:Maison du Bon Café 1,5€
15,5/20
Thé:
Toilettes:
16/20
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : Kelly Walter
  • Pâtissier : Thomas Cebelieu
Spécialités
  • cuisine de produits frais locaux: viandes, fruits et légumes de l'AMAP
Menus
  • Formule 16,5€ et menu 20€ midi mardi au vendredi
  • Formules 17€
  • Enfant 7,5€
  • Carte
Fermetures
  • Fermé lundi sauf fête locale, familiale ou sportive
Plus…
  • Terrasses
Sur place et...
A emporter
Livraison

Les plus proches



Warning: deg2rad() expects parameter 1 to be float, string given in /home/sites/www.le-bouche-a-oreille.com/web/wp-content/themes/Avada-Child-Theme/functions.php on line 309

BEC

LA FLEUR DE THYM

AU RESTO LES FILLES

LA BENVENGUDO

Brasserie des Canisses

CÔTÉ MER LA BOUILLABAISSE

LA BERGERIE DES ALPILLES GOLF DE SERVANES

Auberge du Sommelier

ANTICO MULINO

JANA LA CUISINE DU VOYAGE

LE CABRAU

Le Café Castillon restaurant à Paradou – Village dérobé du flux touristique situé aux pieds des Baux-de-Provence, à un jet d’olive de la flambeuse voisine Maussane. Le VIP s’y planque et le quotidien déroule, sobres façades bourgeoises derrière lesquelles vivent des jardins sans arrogance. Les plus vieilles pierres sont belles aussi, telles les Tours de Castillon du XIIIème siècle et désormais mes petits canetons mignons, on y trouve un véritable restaurant juste devant la mairie et ses platanes considérables. Si vous la loupez, c’est que vous êtes miro!

En reprenant en main fin 2020 la jolie boutique confiée par la commune, Kelly Walter et Thomas Vivier savaient que l’important était de répondre par la qualité à l’attente d’une clientèle locale à l’année, et touristique à l’année aussi mais surtout l’été. La maison ne prétend pas franchir la ligne jaune du gastro qu’il laisse avec précaution à d’autres, s’évertue à travailler sur le fond une cuisine gouteuse et saine, intraitable sur la fraicheur et la qualité du produit. J’en vois de derrière mon stylo ricaner sous l’argument galvaudé par les escrocs de la gamelle qui pullulent dans le canton. Attablé avec Mauricette, je suis témoin du propos de la serveuse à la table d’à côté: “pas de poisson ce midi, pas d’arrivage”. Autant vous dire qu’en zone touristique où congelé et sous-vide industriels fournissent plus de 80% des restaurants, le propos nous fait chaud au cœur. Sauf qu’on passe de trois plats à la carte… à deux si on exclut salades, burgers et le plat du jour. Dont le pavé de taureau AOP de Camargue, charlotte de légumes, frites fraiches et mesclun. Cette viande à la plancha, c’est comme du beurre et mon couteau n’est qu’un simple couteau. La charlotte, c’est du frais un peu aride, frites à la cuisson formidable et croustillante, la fine sauce personnelle fagotée par la cuisinière est parfaite! 14,5/20 et 18€. La dame au chapeau vert en terre amicale sous les énormes platanes de la place apprécie la maligne formule à 17€, avec choix. Elle classe sa salade César parmi les plus sincères de sa longue vie. Hein? Aiguillettes de poulet pané maison (rare), croûtons maison (rare) aillés à l’huile d’olive AOP de la vallée des Baux (rare), mesclun frais (rare), œuf dur, parmesan… 14,5/20 et 13€ la salade seule. Et puis la claque du dessert. Une tartelette framboise/aneth qui vous dégoupille la grenade. Pâte sablée au millimètre, appareil crémeux titillé par l’aneth en branche, framboises alignées en pleine forme. Une friandise douée qui a toute sa place en boutique spécialisée. Etonnant et (rare). 15,5/20. Café parfait, serveuse souriante comme si elle était amoureuse, les patrons se retroussent les manches en salle et en cuisine. Aux fourneaux, Kelly Walter.

Fille du récent retraité de la gamelle Pierre Walter, fin cuisinier aux Baux et à Maussane, notamment passé par Baumanière. Ceux qui connaissent ce chef remarquable comprendront l’exigence vissée par atavisme chez cette jeune femme. Famille prolongée en cuisine avec les cousins à l’ouvrage, dont un jeune pâtissier de 20 ans: c’est lui, le coupable de la tartelette! Bref! Un lieu de vie institué avec bonheur par les instances du village. Ouvert tôt le matin pour le petit noir et les tartines, jusqu’au soir avec la trentaine de bières de choix, la dizaine de cocktails et du vin des Alpilles. Lieu de vie ouvert à l’année, l’intérêt n’aura pas échappé aux locaux et autres avisés de passage à l’écoute de la bonne affaire!

KELLY WALTER 
BONNE SURPRISE

ANTOINE CEBELIEU
COMMIS

THOMAS VIVIER 
ACCUEIL

THOMAS CEBELIEU 
PATISSIER

PRODUITS FRAIS - TERRASSES – A L'ANNÉE – ACCUEIL GROUPES