Le Bouchon restaurant La Garde-Freinet – Alors vraiment, je vous conseille d’aller vous y tremper un moment et y passer le museau. Ou le contraire. Sauf si vous avez un ailleurs éventuel où aller mais gaffe: dopé par la manne touristique le canton se confit dans la médiocrité avec un nombre considérable de tables qui vous font prendre des salsifis pour des lanternes! Mais passons. Le Bouchon est mitoyen d’une station-service, autant dire qu’il fallait que la direction mouline sérieux de la convivialité pour attirer le chaland.

Le bar-restaurant attire une clientèle de commerciaux habitués, d’ouvriers en repos du guerrier, de couples d’étrangers se sentant intégrés, de retraités qui s’ennuient toute la journée, de chasseurs qui parlent de gibier flingué, d’accapareur du journal toute la matinée… Heureusement que la dame est d’un entrain formidable et classieux à la fois, avec elle c’est “Au Théâtre ce soir” tous les midis! Enfin je suppose, je ne suis pas là tous les jours! Très sympa! Exactement le contraire du monsieur derrière le bar qui rigole tous les 30 février et encore, je suis large. Une sorte de pitbull qui essuie les verres et fait les cafés en faisant grumpf quand un client inconnu entre. Oui, je sais: “faut le connaitre”. On me dit toujours la même chose. Quoiqu’il en soit, un contraste amusant entre les deux profils. Bref! On mange quoi? Un plat du jour à 13€ sauté de lapin, polenta. Des burgers dès 9,5€ mais qui montent vite à 17€,des salades de 13€ à 16€, des tagliatelles, et 6 plats de 14€ à 18€ (milanaise) en passant par trop vu tataki de thon, tartares divers, entrecôte… Mes voisins directs s’attaquent à rognons à la moutarde servis avec de belles patates sautées. J’ai un peu hésité pour finalement filer sur la saucisse au chou. J’adore le chou. Seulement voilà: on m’amène la spécialité suisse, vue aussi du côté de la Savoie, une saucisse un peu fumée où entre dans la composition le fameux chou. La saucisse au chou, donc. Avec l’intitulé, moi je m’attendais à une saucisse, mais avec du chou à côté. Ben non. Faudrait préciser par écrit la garniture, ce qui gommerait la frustration. Genre saucisse au chou, garniture du jour. En plus, on me livre les mêmes (délicieuses) patates au four que mes voisins, tartinées de sauce moutarde, comme pour leurs rognons. C’était bon, mais je suis frustré en chou, mon chou. Bouhouh. 13/20 et 14€.

Le café est très bien, d’autant qu’il est servi avec un petit financier comme j’aimerais en trouver plus souvent au restaurant. Pour 1,5€ le petit noir, l’effort est remarquable: bravo! Une cuisine simple où le fait-maison domine, bon plan avec salle et terrasse panoramique. Bon. Au moment de payer au comptoir, j’explique à la joviale patronne passée au tiroir-caisse ma frustration de chou. Mais elle s’en fout, mon chou. Bouhouh.

- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2020 3/5★ ΨΨ
Adresse
189 route de Grimaud Lieu-dit Foun Doussartière
83680 La Garde-Freinet
Tél:04.94.97.31.26
Réseaux Sociaux :
Accueil:
12/20
Service:
14,5/20
Qualité/prix:
14/20
Cadre:
14,5/20
Pain:
14,5/20
Café:Malongo avec financier 1,5€
15/20
Toilettes:
14,5/20
Spécialités
  • saucisse au chou et financier
Menus
  • Plat du jour+café 13€
  • Enfant 8€
  • Carte
Fermetures
  • A l'année
Plus…
  • Terrasse
  • Parking aisé hors-saison
  • Bar