La Table des 4 Saisons restaurant Brignoles – Centre-ville plein fer. Il est écrit “restaurant” au frontispice. Une fois installé en extérieur sur la terrasse-trottoir, je renifle l’odeur de gras frit quelque chose de costaud. Ça sera le cas pendant plus d’une heure, le temps de mon repas. La porte des cuisines est pourtant close. C’est vous dire le poussif de la hotte… s’il y en a une! Seule au turbin malgré l’affluence, la serveuse ne ménage pas sa peine. J’ai chaud, elle aussi.

L’ardoise, enfin les deux ardoises: celle de gauche avec 7 plats qui débutent à 15€ et des salades, des entrées, des desserts… et celle de droite avec 12 burgers à 14€. Tiens? La boutique voisine s’appelle Le Bistro’ Burger et appartient au même proprio: il a bien flairé le sens du marché, par ici la monnaie mes gogos chéris. Vu l’odeur insistante et permanente de vieux graillons qui embaument l’atmosphère, j’ai visé dos de cabillaud courgette et tomates, salade, sauce hollandaise. Demandant par deux fois à la serveuse si le poisson était du poisson frais et par deux fois, elle m’a fait ses gros yeux genre “oui, c’est du frais et tout est maison, comment faut que je vous le dise?”. Bien madame. Non mais, faut les tenir les clients passque sinon on s’en sort pas. J’attends 50 minutes mon truc. Entretemps, deux clients se posent en face de moi, commandent puis mangent en buvant une Badoit en plastoc. C’est long, très long 50 minutes à respirer le gras et avoir chaud sous les bras avec les coudes qui collent sur la table en bois. Bref! Arrive mon plat. Hurg… il fait peur! Pavé de poisson décongelé fibreux poché à l’eau chaude et ensuite coloré à la poêle pour faire illusion. La sauce hollandaise n’est pas maison: tant mieux! Dans ce contexte peu hygiénique, le bidon est préférable à la recette maison avec le jaune d’œuf! Les tranches maladroites de courgette collées à l’assiette sont grasses comme du phoque, elles baignent encore dans l’huile de cuisson. Les rondelles de tomates un peu moins. L’ensemble est abondamment saupoudré d’herbes de Provenceuuu façon Ducros! La salade en sachet dans un coin de l’assiette semble crier au secours sous l’avalanche de crème de balsamique passque le client, il aime bien le balsamique, vous comprenez. Faudrait lui demander son avis un jour, au client. Bref! 5/20 pour 16€.

Aucune idée du tarif des boissons puisqu’on ne m’apporte pas de carte. Comme ça, c’est la surprise, bonne ou mauvaise. WC comme une grotte préhistorique rénovée façon Le Grand Bleu, serviette en tissu pour tout le monde, et je n’ai pas vu de gel hydro-alcoolique dans l’établissement en cette période pourtant trouble. Sûrement parce que c’est trop cher, comme le poisson frais et le personnel.

- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2020 0/5★ 000
Adresse
16 place Caramy
83170 BRIGNOLES
Tél:
Mobile:07.68.46.19.83
Site : latablesdes4saisons.eatbu.com/
Réseaux Sociaux :
Accueil:
8/20
Service:
7/20
Qualité/prix:
7/20
Cadre:
3/20
Pain:
13/20
Café:pas pris
Thé:
Toilettes:
à côté 11/20
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : allez savoir!
Spécialités
  • Spécialités: tout le monde doit payer sauf moi
Menus
  • Ardoise
Fermetures
  • Fermeture se renseigner
Plus…
  • Terrasse trottoir
Sur place et...
A emporter
Livraison