La Table De L’Etoile

- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2020 0/5★ 00
0

La Table de l’Etoile restaurant Aubagne – Les hôtels, on a toujours l’impression qu’ils sont obligés de faire à manger, que la gamelle les ennuie, que la rentabilité c’est le client qui fait dodo et boulotte les Toblerone du mini-bar et qui prend son petit-déjeuner avec supplément. La direction essaie de faire illusion de volonté avec un petit laïus en avant-propos sur la carte des plats vantant le cuisinier d’ici. Il serait passé chez de l’étoilé du côté de Lyon, un certain Paul Mercier qui tint quelques années la maison de Fernand Point à Vienne. Cela dit, je n’ai pas vu d’étoile à La Table de l’Etoile. La misère oui!

On n’a pas idée d’être autant accablé au service. Les « je vous écoute » sont assommants, ça déroule en portant sa croix sans le moindre sourire, sauf la petite de l’accueil plus avenante avec le client. Au hasard d’une visite de contrôle aux toilettes d’ailleurs sales, j’ai senti un peu de joie dans l’attitude d’une femme de ménage fort souriante qui passait la serpillière dans la grande salle qu’on doit traverser. La direction devrait songer à la mettre au service. Bon. Je parle, je parle. La commande. La serveuse ignore le contenu de la marmite du pêcheur. Elle s’en fout même complètement, hallucinant. Faut dire les choses. Je me lance. Bon sang: la voilà! Une assiette creuse débordante mais sécurisée par une assiette plate, dessous. Heureusement sinon Tati la tronche qui s’en tape ferait du surf sur le carrelage. Une vague soupe de seconde zone traficotée, flotteuse avec au fond de l’assiette des trucs durs, une patate du jour épluchée (rare) coupée en deux mais pas assez cuite, 5 moules d’Espagne. Seul poisson: 3 petits filets de rougets fort comme Hulk, mais fort en gout, voyez. Immangeables. La torture d’en manger un pour ne pas éveiller de soupçons. J’ai donc planqué les deux autres sous les coquilles en rendant mon assiette. C’est idiot vu que la serveuse s’en tape. Aucun autre poisson, ni gambas, ni rien. On se moque! 7/20 et 18€ à la carte.

Dans la formule à 19€, le dessert obligé est crème brûlée. Cuite comme un flan, blanche mais le caramel dessus est trop brûlé. On se console comme un peu devant tant d’absence de soin. 10/20. Dans cet hôtel pourtant équipé en informatique, on me fait une note manuelle comme au bon vieux temps, sur un bout de papier déchiré, il s’en allait l’hiver l’été, dans un vieux pardessus râpé, mon vieux bout de papier.