La Marmite Des Filles

3

Voilà le centre-ville que j’aime! Quand il sait proposer des tables agréables et populaires, bras ouverts et à prix doux!

Spacieuse terrasse sur la place, idéale pour toucher du doigt et des oreilles le rythme de vie. Dedans question ambiance et décor, c’est un peu la petite maison dans la prairie dans l’esprit paysannerie. La vingtaine de chaises en paille peintes, tables nappées de toile à matelas bien à la mode dans les catalogues de décorations, des poutres au plafond et des cagettes ici ou là, la campagne à la ville. Manque plus que les lapins dans les clapiers et Pierrette et le pot au lait. Juste un duo, mère et fille, au four et au moulin entre la cuisine et la salle. Pas de lapin mais j’ai pris un « demi poulet rôti ». Ne pas confondre avec le demi-coquelet des petits joueurs. M’arrive une considérable assiette comme un plat, avec le demi-poulet joliment coloré par la cuisson et toujours avec sa patte gauche entière! Curieux. Pas du poulet de grande qualité, mais j’ai connu largement pire.

A la place des frites congelées (« on n’a plus le temps de les faire fraiches ») j’ai souhaité des patates cuites à l’eau avec un morceau de beurre sur le pif. Sur le reste de l’assiette, salade verte mélangée du sachet, tagliatelles de légumes frais, champignons de Paris frais émincés. Le tout malheureusement badigeonné de vinaigrette et sur-maquillé de balsamique. Ou quand l’envie de faire plaisir au gros mangeur déstabilise l’équilibre de l’assiette au détriment du bon et du… pratique! Impossible de couper le poulet! Trop de monde sur le tarmac! Faut boulotter les alentours avant pour dégager le trottoir! Bref! 14/20 pour la générosité! Et 12,80€ l’assiette!

Parmi les desserts classiques vu partout ailleurs: « gâteau maison suivant l’humeur de la chef ». De quelle humeur est-elle? Plutôt bonne! Une pomme tarte aux molle ou le contraire, je sais plus. Maison sauf la pâte feuilletée, ça c’est sûr. Gentillette à 13/20, chantilly et grosse fraise en prime. Et 4,5€. A l’ardoise, pas des grandes ambitions de cuisine, beaucoup d’assemblage (salade césar, salade burrata, tartare à l’italienne) de 12,90€ à 15,90€. J’ai bien ri à lire « viande selon arrivage »: le propos est généralement appliqué au poisson! En salle Emilie Risso montre quelques maladresses à l’ouvrage, mais elle est volontaire. Sa mère Véronique Risso est visiblement une rodée du métier: une souriante énergie qui fait plaisir à voir. Bref! Il date de pas vieux (fin 2018) et c’est un mignon lieu. Et le rhum arrangé est offert.