La Magdeleine restaurant Gémenos – De qui se moque-t’on? Que Mathias Dandine tire aux pigeons dans sa magnifique nouvelle demeure du 18ème le regarde. Après tout si les clients bouffent les rideaux, ça les regarde aussi. Mise en œuvre d’un service poli et codifié dans ce qu’attend le Guide Rouge, non vraiment, on ne peut pas lui en vouloir, à Mathias Dandine: c’est le bizness. Mais que le Michelin file une étoile à sa maison est totalement risible: on a mangé avec Mauricette.

Côté gastro: menu 150€. Côté brasserie Le Grand Café en semaine, le menu est habituellement facturé 45€. Pour la Saint-Valentin, le même menu est imposé à 80€ par personne et sans autre choix. Comme des tapas à partager en entrées, 4 idées en ramequins posées sur table. Velouté potimarron trop salé, qui appuie avec férocité sur la crème et loiiin derrière, la célèbre cucurbitacée. 11/20. Artichauts barigoule en salade: des fonds en saumure sorti du bocal, même pas du violet. Cuisinés en printanière: barigoule aux abonnés absents. 8/20. Bouts de poireaux vinaigrette truffés. Ça fait riche, la truffe. Ça doit être du génie, de truffer des poireaux. Mais faudrait pas mettre du mélange de brisures de truffe sèche en pot. Ça ne se fait pas dans un menu à 80€. Aucun gout, aucune odeur. Hihihi… les clients ne comprennent rien… alors j’en profite Bénédicte! 9/20. Quand au tartare de saumon à l’aneth, il est servi en brunoise avec du fenouil, des œufs de saumon, et de l’huile: gras. 11/20. Quand j’ai entendu la dame au chapeau vert pousser un soupir en regardant par la fenêtre le parc en hiver, j’ai compris qu’elle était en irritée: déception. Attendez, c’est pas fini! Sans autre possibilité, le plat principal: le chou farci à la truffe, purée de pommes de terre. Une sacrée farce, en effet! Chair à saucisse, bouts de légumes et bouts de nerfs. Dedans: pas de truffe! Juste un peu de brisures dessus, genre Ducros se décarcasse, les mêmes que pour les poireaux, Roméo. Et puis la sauce, du concentré marron clair de fond de veau en brick industriel. La digestion chaotique ne trompe pas. Je rappelle pour les sourds d’oreille que nous mangeons un menu à 80€! Et que les étoilés sont des modèles pour les autres cuisiniers! Et l’autre envoie des sauces toutes prêtes et utilise de la truffe de 12ème zone! Si je suis en colère? Oui, un peu quand même. 7/20 pour le chou mes petits choux. Unique dessert possible, Saint-Honoré à la vanille sauce caramel. Un pâtissier un peu crispé, on le sent dans la recette. Trois choux avec caramel dur sur le dos posés sur un disque de pâte feuilletée traumatisée par le four. Pas de sauce caramel, un oubli sans doute. Servi à part et non prévu au programme, un incongru crumble de pommes très cannelle. 14/20 les deux.

Café facturé 4€, un café à la mouture de café filtre utilisée ici dans un expresso: une flotte indigne. L’eau du robinet filtrée Cryo est amenée d’office à table et est facturée 6€ sans votre autorisation. Considérable: les couverts ne sont pas changés entre les plats! Bref! Prestation prétentiarde et amputée de talent culinaire autant qu’elle est confite de cynisme. Comme d’habitude, les journaleux courbés de la sphère blogueuse et assidus recopieurs de dossiers de presse évoquent avec délice l’intérêt considérable de la boutique. Ils n’ont pas mangé sauf si le repas était offert. Allez hop! On dégage!

- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2020 0/5★ 0
Adresse
40 avenue du 2ème Cuirassier 13420 Gémenos
Tél:04.42.32.20.16
Site : www.relais-magdeleine.com/fr/
Réseaux Sociaux :
Accueil:
15/20
Service:
13/20
Qualité/prix:
4/20
Cadre:
18/20
Pain:
14,5/20
Café:4€
9/20
Toilettes:
17/20
Aux fourneaux
  • Chef : Mathias Dandine
Spécialités
  • tiroir-caisse
Menus
  • Menu Le Grand Café 80€ Saint-Valentin et pis c'est tout
  • Menu 45€ dans le même esprit sinon
Fermetures
  • Ouvert 7j/7
Plus…
  • Terrasses
  • Chambres
  • Parking
  • Parc
  • Hôtel