La Famiglia Sarda restaurant Salon-de-Provence – Un gout d’inachevé, à deux pas de la Fontaine Moussue. Quand tous les signaux sont au beau fixe, faudrait pas manger, juste se laisser porter par le fantasme, ne jamais chercher à le réaliser, partir en courant. J’explique. Ça commençait donc plutôt bien, les codes d’une restauration sérieuse me sautaient au pif. Dehors je lis les prix des tarifs qui vont 13,5€ (salade de fruits de mer) à 17,5€. Une quinzaine de pizzas, aussi. La jeune patronne accueille droit dans les yeux avec conviction, on pige qu’elle aime son boulot. Un côté comme à la maison élégant et presque classieux qui vous fait vous sentir bien et accepté avec plaisir dans les murs. Son père est au four à pizza dans une salle joliment dressée mais si vous préférez, la terrasse n’est pas mal non plus. Monsieur pas peu fier de son restaurant, lieu qui abrita un temps l’ex Salon des Gourmets où nous avions pris du plaisir. Alors momentanément oisif, il s’accoude au comptoir et commence à discuter.

J’apprécie le moment, il raconte son histoire avec un accent qui signe joliment ses origines, son village sarde où la vie est dure. Pourtant encore loin de ses 20 ans, il file en Italie où il est accueilli dans une famille napolitaine qui lui apprend les métiers de la restauration. Le type déroulait, me faisait voyager. L’écouter fut une mise en bouche parfaite, propice à m’éveiller l’appétit d’autant que le gars finaud aura glissé dans son propos “produits frais du pays”. Pendant ce temps, les cuisines me préparaient mes spaghettis gamberoni alla vernaccia.

Ça commence mal. Assiette blanche creuse stylisée, barbouillée de balsamique sur le bord. Vas-y coco, pioche dans l’assiette sans te souiller les manches. Deux cotonneuses gambas trop cuites et décapitées, deux feuilles de basilic frais, des pâtes dépressives, un soi-disant flambage au Vernaccia, un vin blanc italien “blanc” selon la serveuse-patronne. Sauce éteinte amère et non assaisonnée, triste comme un jour sans pain. Bon sang, si j’m’attendais vu le contexte. Comme une baffe: on t’annonce du Federico Fellini et on te refile du Sergio Gobbi. Enfin bon! Un complaisant 10/20 pour 17,5€. Bilan: tout est convenable et approprié (y compris le café)… sauf la cuisine! Bigrement ennuyeux pour un restaurant.

- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2020 /5★ ½
Adresse
16 cours Carnot
13300 SALON-DE-PROVENCE
Tél:04.88.43.79.29
Site : www.facebook.com/lafamigliasarda/
Réseaux Sociaux :
Accueil:
15/20
Service:
16/20
Qualité/prix:
9/20
Cadre:
15/20
Pain:
14,5/20
Café:Illy 2€
15,5/20
Thé:
Toilettes:
14,5/20
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : allez savoir!
Spécialités
  • sardes, italiennes et loupées
Menus
  • Ardoise plats et pizzas
Fermetures
  • lundi et mardi
Plus…
  • Terrasse
  • Fermé
Sur place et...
A emporter
Livraison