La Brasserie Communale restaurant Marseille – Cinq services par semaine uniquement le midi du mardi au samedi, faut bien viser. Avec Mauricette, on planque nos trognes à l’ombre de l’intérieur, délaissant la terrasse agitée du cours Julien et en plus mes coquins, on voit tout. Vu qu’on casse notre graine face aux cuisines et au comptoir. On aime bien ça, prendre le pouls dans le confort de notre anonymat, prendre le rythme, observer les relations entre le personnel, l’état d’esprit, bref: la musique d’un endroit.

On mange quoi? Pas de menu ni de formule, mais 3 entrées de 6€ à 7€, 3 plats de 13€ à 16,5€ et 3 desserts à 6,5€. La carnassière au chapeau vert se délecte du tartare de veau au barbecue, jaune d’œuf confit, yaourt au poivre de Sichuan et chicharron. Pour arriver à l’extirper des ornières de la stricte cuisine classique, faut pas y aller de toque molle. Elle se surprend elle-même avec un 15/20 pour 7€, c’est cadeau. Mon entrée est un fromager « dôme de mousse de gorgonzola, brugnons confits et baies roses ». On cherche le brugnon. Il se planque au cœur du dôme. Savoureuse idée estivale, sacré boulot! 15/20 et 6€! On croit rêver! Mauricette se lance dans une danse du ventre effrénée en même temps qu’elle sirote dans la chakchouka, compotée de tomates et poivrons, feta, coulis de poivrons, pain pita et houmous. Comme ça fait du monde dans l’intitulé, elle a droit à deux assiettes. Elle se régale: 15/20 et 13€! Pour plat, j’étais parti pour le « pavé de pagre et coquillages » mais on m’informe que non, ya plus. C’est quand même dingue qu’on ne prévienne pas le client de l’absence d’un plat avant qu’il ne fasse son choix! Enfin bon. Je braque donc sur cœur de rumsteck, crème de Raifort, oignons brûlé, aubergine et concombre grillés. Aucun regret, un plaisir extra, comme une influence de cuisine italienne spontanée, de ces cuisines qui avec trois fois rien font des miracles. Je monte d’ailleurs à 15,5/20, ce qui n’est pas rien. Pour 16,50€. Soit le prix d’un mauvais steak-frites pas loin, y en a plein, j’ai les noms! Formidable petit repas. Ça ne nous regarde pas, mais quand même: vu le personnel à l’ouvrage, comment la boutique s’en tire t’elle économiquement? Réponse(s): soirées 7j/7 avec concerts, choix de bières et même qu’ici, c’est une brasserie! Offre tapas (de qualité) de 5€ à 7€ pour faire passer les liquides.

Trois associés semblent tirer dans le même sens, pas simple. Sauf à avoir des convictions et des valeurs communes vissées dans le ciboulot, comme avoir d’autres ambitions dans la vie que d’aller planquer la thune au Panama. Un esprit associatif positif, écoute, échange et partage. Et ce n’est pas une façade marketing pour alpaguer le chaland bobo romantique! Car l’intégralité du personnel salle ou cuisine sourit, même la plonge. Et puis le café à 1€, c’est cadeau. Bref! On profite de ce coup de frais marseillais!

- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2022 5/5★ ΨΨΨ
Adresse
57 cours Julien
13006 MARSEILLE
Tél:
Mobile:06.67.56.66.68
Site : www.brasseriecommunale.fr/
Réseaux Sociaux :
Accueil:
15/20
Service:
14/20
Qualité/prix:
16/20
Cadre:
15/20
Pain:
16/20
Café:1€
14,5/20
Thé:
Toilettes:
13/20
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : Neil Mahtsry
Spécialités
  • rapport qualité-prix
Menus
  • Carte du moment+ardoise street food
Fermetures
  • Restaurant ouvert le midi du mardi au samedi
Plus…
  • Brasserie fiesta-concerts tous les soirs avec carte grignotage-tapas
  • Terrasse
Sur place et...
A emporter
Livraison
- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2022 5/5★ ΨΨΨ
Adresse
57 cours Julien
13006 MARSEILLE
Tél:
Mobile:06.67.56.66.68
Site : www.brasseriecommunale.fr/
Réseaux Sociaux :
Accueil:
15/20
Service:
14/20
Qualité/prix:
16/20
Cadre:
15/20
Pain:
16/20
Café:1€
14,5/20
Thé:
Toilettes:
13/20
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : Neil Mahtsry
Spécialités
  • rapport qualité-prix
Menus
  • Carte du moment+ardoise street food
Fermetures
  • Restaurant ouvert le midi du mardi au samedi
Plus…
  • Brasserie fiesta-concerts tous les soirs avec carte grignotage-tapas
  • Terrasse
Sur place et...
A emporter
Livraison

La Brasserie Communale restaurant Marseille – Cinq services par semaine uniquement le midi du mardi au samedi, faut bien viser. Avec Mauricette, on planque nos trognes à l’ombre de l’intérieur, délaissant la terrasse agitée du cours Julien et en plus mes coquins, on voit tout. Vu qu’on casse notre graine face aux cuisines et au comptoir. On aime bien ça, prendre le pouls dans le confort de notre anonymat, prendre le rythme, observer les relations entre le personnel, l’état d’esprit, bref: la musique d’un endroit.

On mange quoi? Pas de menu ni de formule, mais 3 entrées de 6€ à 7€, 3 plats de 13€ à 16,5€ et 3 desserts à 6,5€. La carnassière au chapeau vert se délecte du tartare de veau au barbecue, jaune d’œuf confit, yaourt au poivre de Sichuan et chicharron. Pour arriver à l’extirper des ornières de la stricte cuisine classique, faut pas y aller de toque molle. Elle se surprend elle-même avec un 15/20 pour 7€, c’est cadeau. Mon entrée est un fromager « dôme de mousse de gorgonzola, brugnons confits et baies roses ». On cherche le brugnon. Il se planque au cœur du dôme. Savoureuse idée estivale, sacré boulot! 15/20 et 6€! On croit rêver! Mauricette se lance dans une danse du ventre effrénée en même temps qu’elle sirote dans la chakchouka, compotée de tomates et poivrons, feta, coulis de poivrons, pain pita et houmous. Comme ça fait du monde dans l’intitulé, elle a droit à deux assiettes. Elle se régale: 15/20 et 13€! Pour plat, j’étais parti pour le « pavé de pagre et coquillages » mais on m’informe que non, ya plus. C’est quand même dingue qu’on ne prévienne pas le client de l’absence d’un plat avant qu’il ne fasse son choix! Enfin bon. Je braque donc sur cœur de rumsteck, crème de Raifort, oignons brûlé, aubergine et concombre grillés. Aucun regret, un plaisir extra, comme une influence de cuisine italienne spontanée, de ces cuisines qui avec trois fois rien font des miracles. Je monte d’ailleurs à 15,5/20, ce qui n’est pas rien. Pour 16,50€. Soit le prix d’un mauvais steak-frites pas loin, y en a plein, j’ai les noms! Formidable petit repas. Ça ne nous regarde pas, mais quand même: vu le personnel à l’ouvrage, comment la boutique s’en tire t’elle économiquement? Réponse(s): soirées 7j/7 avec concerts, choix de bières et même qu’ici, c’est une brasserie! Offre tapas (de qualité) de 5€ à 7€ pour faire passer les liquides.

Trois associés semblent tirer dans le même sens, pas simple. Sauf à avoir des convictions et des valeurs communes vissées dans le ciboulot, comme avoir d’autres ambitions dans la vie que d’aller planquer la thune au Panama. Un esprit associatif positif, écoute, échange et partage. Et ce n’est pas une façade marketing pour alpaguer le chaland bobo romantique! Car l’intégralité du personnel salle ou cuisine sourit, même la plonge. Et puis le café à 1€, c’est cadeau. Bref! On profite de ce coup de frais marseillais!