Emilio restaurant à Marseille – A distance d’un dégagement de gardien de but du Stade Vélodrome, une cocasse boutique italienne, entre terrasse pour manger et produits vitrinés façon salumeria. Bravo: belle carte de vins de la Botte, une quinzaine au verre, peut-être des ballons puisque allez l’OM pas loin.

Pour poursuivre dans la métaphore footballistique, question cuisine il s’agit ici plutôt de la série B Livourne ou Ascoli que de la Juventus ou la Lazio. Pourtant le cadre propice à intimité donne envie d’y trainer l’œil un moment, il ne s’ennuie pas. D’autant que le service est rondement mené, sans les chichis coutumiers des italiens exubérants qui appuient sur la pédale de l’accent pour faire comme là-bas, dis. Un regret: que ce serveur prétende au fait maison intégral dans la boutique. Rien que pour les pâtes et raviolis, on sait bien que c’est presque impossible. Ou alors vu le boulot, ils ne peuvent rien fabriquer d’autres sauf à être… une équipe de foot en cuisine! Or ici un seul monsieur est en cuisine, voyez-vous! Au niveau du choix: il est (en plus) large et la tarification au-dessus de mes habitudes transalpines.

C’est simple: rien sous les 15€ y compris les entrées, et on monte à 32/35€ pour les plats. Ça ne me pose aucun souci quand la cuisine suit. J’ai sauté sur l’opportunité d’un Vitello Tonato, je raffole de ce plat: veau et mayo au thon. Veau tranché fin surnoyé de la crème, viande comme confit, il n’est pas cuit ici. Il se déchire comme du buvard. 4 belles câpres en prime. 14/20 pour 15€. Suivent mes Bucatini alle vongole-palourdes. Les bucatini sont des pâtes longues comme des spaghettis, mais creuses. L’assiette noire présente bien, pâtes al dente comme il faut. L’effet positif aux mirettes n’efface pas une frustration au niveau de l’assaisonnement: il frise le néant; c’est plat, pas de piment, aucun peps. Curieux. C’est avec ce genre de signe qu’on renifle les limites d’un cuisinier. 13/20 pour 23€ quand même (boum). 3€ le café, on s’approche des tarifs de la Place Saint-Marc à Venise. Bref! Pas de miracle Chez Emilio, et on le regrette. Tout est nickel-chrome sauf la cuisine, véritablement un peu courte vu les tarifs affichés. L’opération marketing semble fonctionner: des VIP mangent ici: Depardieu, Mélenchon, Nicoletta, Samuel le Bihan, Julie Gayet… Alors puisque c’est cher, ça doit être formidable non? Ben non, pas toujours mes amours.

- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2020 1.5/5★ ΨΨ
Adresse
70 avenue de Mazargues
13008 MARSEILLE
Tél:04.91.32.67.76
Réseaux Sociaux :
Accueil:
15/20
Service:
15/20
Qualité/prix:
11/20
Cadre:
15/20
Pain:
14,5/20
Café:pas pris 3€
Thé:
Toilettes:
15/20
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : Emilio
Spécialités
  • produits importés d'Italie
Menus
    Fermetures
      Plus…
        Sur place et...
        A emporter
        Livraison