Chez Fred restaurant à La Garde – Dans cette terrible zone commerciale sans fin, j’ai faim. Ici ça me plait bien car la petite boutique fait un peu office de village gaulois au milieu des envahisseurs franchisés de bouffe industrielle: planquée entre Burger King et Buffalo Grill. Dedans, c’est bondé et j’y trouve la meilleure potion magique pour me mettre de bonne humeur! Une convivialité joyeuse et bien élevée qu’on retrouve chez les gens qui aiment la vie, un personnel formidable et souriant qui ne chôme pourtant pas, et des patrons qui font beaucoup plus que mettre la main à l’ouvrage en mettant la main à la pâte, en donnant l’exemple. Ça change des tauliers crispés derrière le tiroir-caisse qui ne vous regardent même pas quand vous tapez votre code CB.

Bref! Accueil formidable du presque quinqua de patron qui sait y faire: il a pigé que si sa nombreuse clientèle était une masse de chiffre d’affaires, c’était aussi et surtout une somme d’individus. Un as. Sa clientèle est composée de commerciaux ordinaires avec ordinateur, de gens des bureaux cravatés ou jupés, d’ouvriers de chantier affamés qui soupirent d’aise grâce à la clim’ sauf s’ils préfèrent cloper en terrasse à l’étage, j’ai même vu des avocats sans maillot (désolé). Le set en papier fait office de carte et propose des plats de brasseries simples et attendus. C’est que l’endroit n’est pas propice à folle créativité. Fish&Chips, encornets en persillade, tartare de saumon frais, milanaise, burgers, magret, andouillette, tartare de bœuf, deux pâtes et quelques salades. Pas de quoi bouder, pas de quoi grimper aux rideaux. Sauf que la formule du jour à 18€ propose canelloni brousse/ricotta/citron confit, sauce vierge avec sur le côté un mélange de feuilles de salades vertes. Certes l’incongru poivron perturbe la fameuse sauce estivale, mais je me suis régalé! J’ignore si la sauce tomate est maison, on s’en fout un peu, c’est bon, généreux et le plat ne sent pas le calcul comptable. 14,5/20. Dessert dans le kit, une salade de fruits frais d’une sobriété exemplaire, impec’ pour rincer le carter. 14/20. Le café (bon) est prévu avec une bricole sucrée.

A l’étage, grande terrasse couverte si vous voulez inviter les chœurs de l’Armée Rouge pour votre anniversaire. Sinon c’est fermé le soir. Ça peut expliquer la bonne humeur générale du personnel qui sait qu’après le service, il rentre au bercail. Et ainsi, il pourra lui-même aller manger dans un restaurant ouvert le soir. Bref. Le village gaulois? Oui!

- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2021 4/5★ ΨΨ½
Adresse
Avenue Condorcet ZAC Saint-Michel
83130 LA GARDE
Tél:04.94.66.71.50
Mobile:06.08.75.64.37
Site : chezfredrestaurant.fr/
Réseaux Sociaux :
Accueil:
16/20.
Service:
15/20
Qualité/prix:
15/20
Cadre:
14,5/20
Pain:
14,5/20
Café:Prandini 1,8€
15/20
Thé:
Toilettes:
15,5/20
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
    Spécialités
    • convivialité
    Menus
    • Formule 18€
    • Carte
    Fermetures
    • Ouvert du lundi au samedi le midi
    Plus…
    • Deux salles+ grande terrasse vélum à l'étage
    • Accueil groupes dès 30 sur réservation
    Sur place et...
    A emporter
    Livraison
    - Table testée par Le Bouche à Oreille - 2021 4/5★ ΨΨ½
    Adresse
    Avenue Condorcet ZAC Saint-Michel
    83130 LA GARDE
    Tél:04.94.66.71.50
    Mobile:06.08.75.64.37
    Site : chezfredrestaurant.fr/
    Réseaux Sociaux :
    Accueil:
    16/20.
    Service:
    15/20
    Qualité/prix:
    15/20
    Cadre:
    14,5/20
    Pain:
    14,5/20
    Café:Prandini 1,8€
    15/20
    Thé:
    Toilettes:
    15,5/20
    Vin:
    Environnement:
    Aux fourneaux
      Spécialités
      • convivialité
      Menus
      • Formule 18€
      • Carte
      Fermetures
      • Ouvert du lundi au samedi le midi
      Plus…
      • Deux salles+ grande terrasse vélum à l'étage
      • Accueil groupes dès 30 sur réservation
      Sur place et...
      A emporter
      Livraison

      Chez Fred restaurant à La Garde – Dans cette terrible zone commerciale sans fin, j’ai faim. Ici ça me plait bien car la petite boutique fait un peu office de village gaulois au milieu des envahisseurs franchisés de bouffe industrielle: planquée entre Burger King et Buffalo Grill. Dedans, c’est bondé et j’y trouve la meilleure potion magique pour me mettre de bonne humeur! Une convivialité joyeuse et bien élevée qu’on retrouve chez les gens qui aiment la vie, un personnel formidable et souriant qui ne chôme pourtant pas, et des patrons qui font beaucoup plus que mettre la main à l’ouvrage en mettant la main à la pâte, en donnant l’exemple. Ça change des tauliers crispés derrière le tiroir-caisse qui ne vous regardent même pas quand vous tapez votre code CB.

      Bref! Accueil formidable du presque quinqua de patron qui sait y faire: il a pigé que si sa nombreuse clientèle était une masse de chiffre d’affaires, c’était aussi et surtout une somme d’individus. Un as. Sa clientèle est composée de commerciaux ordinaires avec ordinateur, de gens des bureaux cravatés ou jupés, d’ouvriers de chantier affamés qui soupirent d’aise grâce à la clim’ sauf s’ils préfèrent cloper en terrasse à l’étage, j’ai même vu des avocats sans maillot (désolé). Le set en papier fait office de carte et propose des plats de brasseries simples et attendus. C’est que l’endroit n’est pas propice à folle créativité. Fish&Chips, encornets en persillade, tartare de saumon frais, milanaise, burgers, magret, andouillette, tartare de bœuf, deux pâtes et quelques salades. Pas de quoi bouder, pas de quoi grimper aux rideaux. Sauf que la formule du jour à 18€ propose canelloni brousse/ricotta/citron confit, sauce vierge avec sur le côté un mélange de feuilles de salades vertes. Certes l’incongru poivron perturbe la fameuse sauce estivale, mais je me suis régalé! J’ignore si la sauce tomate est maison, on s’en fout un peu, c’est bon, généreux et le plat ne sent pas le calcul comptable. 14,5/20. Dessert dans le kit, une salade de fruits frais d’une sobriété exemplaire, impec’ pour rincer le carter. 14/20. Le café (bon) est prévu avec une bricole sucrée.

      A l’étage, grande terrasse couverte si vous voulez inviter les chœurs de l’Armée Rouge pour votre anniversaire. Sinon c’est fermé le soir. Ça peut expliquer la bonne humeur générale du personnel qui sait qu’après le service, il rentre au bercail. Et ainsi, il pourra lui-même aller manger dans un restaurant ouvert le soir. Bref. Le village gaulois? Oui!