Chez Charlène

1.5

Quartier de la ville compliqué pour un restaurant mais la devanture donne envie, l’intérieur cosy confirme la 1ère impression: la jeune femme est pleine d’allant, cordiale et souriante en diable!

Sa salle très colorée est joliment tenue, nappage et verres qui donnent envie de taquiner le flacon: belle collec’ de Bordeaux en rayon! Aux fourneaux, son compagnon est infiniment plus introverti, ou simplement anxieux. Le salut cordial n’est vraiment pas son fort. On le constate en allant aux toilettes, juste en face de sa petite cuisine. Enfin bon. Rien d’autre à manger que le menu à 14€ le midi, sinon une suggestion à 16€, « une bonne raclette ». A lire les intitulés de ce menu, on pige vite être en terrain culinaire particulièrement amateur. Parmi 4 entrées au choix (salade mixte, poivrons marinés, charcuterie, fromage), je prends les deux derniers dans un mix.

Une ardoise avec du Camembert fort un peu fatigué, une tranche de jambon cru sous cellophane, 3 rondelles épaisses de saucisson, quelques pousses de mâche. 10/20. La suite est volontaire dans son esthétique, mais complètement nulle en bouche: « merlan cuit en papillotte, riz et ratatouille, sauce vierge ». C’était ça ou un gratin de pâtes aux lardons. Une ardoise (encore) avec un immangeable car duraille filet de poisson décongelé couronné de rondelles de citron, un riz basmati cerclé pas du tout assaisonné recouvert de la fameuse ratatouille, une coupelle de sauce vierge réussie. J’ai donc saucé la sauce vierge avec le bon pain pour manger un peu. 7/20. On sent que les desserts, la maison aime ça. Ils sont six et je partais confiant avec mon « clafoutis pommes, mangue et rhum cannelle ». Une ardoise (ouééé) avec deux carrés du fameux gâteau mou. Pas radin en rhum, c’est déjà ça. Deux pets de chantilly, un zigouigoui de caramel. 12/20 pour être sympathique.

Bilan: cuisinier en dehors des clous et c’est bien triste car tout le reste est parfait. J’apprends que la jolie boutique est née fin 2018, il est encore temps de rattraper la sauce d’autant qu’en salle, Charlène c’est du tonnerre à deux pas du Parc du 26ème Centenaire! Parce que vous comprenez messieurs-dames, que les restaurateurs soient sympathiques n’est pas notre impératif. Je teste les assiettes pour faire un guide de restaurants, pas les pages jaunes ou le petit futé, et encore moins pour rédiger des avis de complaisance sur Facebook ou Tripadvisor.