Chaya

- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2020 4/5★ ΨΨ½
4

CHAYA restaurant Toulon – Hébé… encore un changement de taulier pour la boutique face à l’Espace Peiresc! Ex « La Calèche » (plusieurs proprios d’affilée), puis la « Cantine de Toulon » un poil prétentiarde juste avant le furtif « LC restaurant » globalement nul. Et puis « Chaya », youpla.

Et ben mes petits nougats, c’est plutôt du bon rata. En plus, même quand le client ne prend pas d’apéritif, le joyeux serveur lui livre une huitaine de toasts d’anchois. Les radins de la gamelle qui veulent punir les clients sobres en les exonérant d’amuse-bouche: prenez des notes. On appelle ça « travailler un fonds de commerce » et contrairement à ce que la mode du chaland à pigeonner laisse à penser, cette méthode « à l’ancienne » fonctionne pour fidéliser le client. Bravo la direction. Et puis, le cuisinier n’est pas maladroit et grâce à ses talents de saucier créatif puisque d’évidence, il trempe le doigt pour gouter ses préparations et ainsi rattrape une qualité de produits parfois discutable.

Comme pour le « magret de canard rôti au miel et gingembre » de Mauricette. Un petit magret prédécoupé et bien cuit comme il faut (très rosé) mais de qualité moyenne, dur. Rattrapé par une sauce formidable inconnue au bataillon et pourtant, Mauricette en a fréquenté un paquet. Des cuisiniers, des magrets, et des sauces. Elle pourrait faire un bouquin sur chaque catégorie, mais elle préfère manger qu’écrire. Et ça se voit. Bref! Gratin dauphinois de belle facture, un vrai. Bilan: 14,5/20 pour 18€ selon l’ardoise amenée. Perso, « Saint-Jacques poêlées au caramel de betterave, purée butternut ». Une entrée proposée à 14€. Trois belles US sans corail cuites avec délicatesse, un caramel de betterave coquin et original, une sorte de feuilleté duraille pas bête qui donne de la mâche à l’idée, une purée de pomme de terre grassouillette à la place de celle de butternut prévue dans l’intitulé. 14€ selon l’ardoise présentée.

Le café est loupé, on gratte les grammes ou la machine n’est pas réglée. On comprend que le serveur s’est mélangé les pinceaux à cause des multiples ardoises aux 4 coins du restaurant et dehors aussi. Il facture finalement 12€ mon entrée au lieu des 14€ prévus… et 17€ le magret au lieu des 18€ annoncés! Les propriétaires étaient au comptoir, à boulotter tranquille la cuisine de leur chef. A les voir et à les écouter, ils n’ont probablement plus grand-chose à apprendre mais beaucoup à partager à qui sait entendre.