INTIMIDATION À LA FARANDOLE

Je vous assure que le village des Hautes-Alpes Orcières-Merlette est minant en pleine saison touristique de neige. A de très rares exceptions, rarement vu autant de restaurants médiocres dans si peu de surface. Bref! On avançait parmi la foule et devant la brochette de restos. En lisant la carte sur la devanture, j’ai cru discerner une pointe d’originalité à “La Farandole”. Service en terrasse à cramer sous le soleil, ou à l’intérieur façon chalet. On entre pour installation et là: stop! Ça sent la fumée jusque dans le cœur des frites! Mais alors je vous dis pas! Sans doute une cuisson de magret! Une fumée d’enfer dans les cuisines au fond! Impossible de casser une croûte dans ces conditions d’enfumage! Allez hop: demi-tour! J’arrive à la porte pour m’évacuer que rentre au même moment un barbu en chemise de trappeur qui m’dit d’un air sec:

“Vous faites quoi?
-Ben… je sors: trop de fumée chez vous!
-Beuh non!
-Si. Faut mettre la hotte! Que j’ajoute même.
-mais ya la hotte!”

Mais passons. L’intéressant n’est pas la parlote, mais que pendant l’échange cette personne que je suppose être le patron fasse obstacle de son corps musclé quant à l’évacuation du mien de son aimable établissement. Autrement dit, il applique sans vergogne la méthode de l’intimidation du client. Qui 9 fois sur 10 n’ose plus sortir après. Vous comprenez, ce monsieur n’accepte pas la frustration de voir filer un client qu’il croyait acquis à la cause de son compte en banque. Je ne suis pas d’un naturel très courageux, mais je suis passé ni plus ni moins “en force” comme on dit. On n’avait même pas zieuté la carte du restaurant voisin, mais on s’y installera avec soulagement. Et en plus c’était pas trop mal!

Olivier Gros


LA FARANDOLE
Le Rond Point des Pistes 2
05170 ORCIERES
Tél:04.92.43.85.31