contributions

Une attaque frontale de notre travail, de la critique gastronomique et des journalistes en général. La sentence est tombée: nous devons obtempérer devant l’ogre Internet et ses représentants autoproclamés. Des brouettes de démagogie à l’égard du chaland « surfeur » dont ils exploitent le désir de reconnaissance, les cyniques du clavier armés de leur propagande acérée sous …

Lire la suite LES ÉCRANS DE FUMÉE