Un Ty Coin De Paradis

4

Avec Mauricette, on adore cette placette à deux pas de l’opéra!

La place « Dame Sibille »! Une perle s’y cache: saurez-vous la trouver? Nous oui! Une crêperie! Pas une de ses sornettes à galettes qui galvaudent la fameuse spécialité avec un cynisme redoutable et qui ont dans les yeux le bleu de votre carte bleue! Non! Une véritable crêperie! Probablement une des plus sérieuses de la ville voire du canton! Du genre à vous remonter le moral des chaussettes à la casquette! Dedans depuis fin 2016, un couple attachant comme tout s’use le tempérament à faire plaisir. 20 places à l’intérieur, autant sur la terrasse feuillue en saison si la météo est meilleure qu’à Plouescat ou Penmarch un 15 décembre.

La dame au chapeau vert opte pour la « chevrotine »: fromage de chèvre au lait cru, noix et miel. Perso, je m’engage comme (presque) toujours sur la « Complète » (œuf, fromage, jambon), véritable baromètre de la galette. Dans les deux cas, belle qualité de produit. Faut savoir que Nelly et Jean-Marc Sane, ils ne s’intéressent pas tellement au banal. C’est trop banal. Et le moyen est déprimant. Alors toutes les farines et souvent les fruits, œufs, lait ainsi que la majeure partie des produits travaillés ici sont bio. Plus important encore à nos yeux de cobayes ambulants: le tour de main. Sacré niveau mes petits goélands. Galette croustillante, aérée: pâte reposée. On adore. Je reviens à nos galettes: deux cinglants 15/20, ce qui pour de la galette équivaut à une médaille d’or. Le sucré! Avec pour Mauricette « chaud les papilles »: caramel maison et beurre salé. Pâte forcément plus souple (froment), bien cuite et fine. 14,5/20. Miam et remiam.

Et pour ma pomme, la classique « beurre et sucre ». Sauf que. Je l’ai souhaitée au sarrasin et non au froment. Et au sucre de canne non raffiné bio. Exigences acceptées par la direction sans hésitation. Mioum et remioum. Un régal à 14,5/20. Mention spéciale au cidre artisanal Le Kerné à 12€, à peine plus cher qu’un banal cidre, gout sincère du fruit en plus. Service en binôme alternatif, Nelly le soir et Romain le midi. Bref! En cas de pulsion soudaine de galettes et crêpes, au lieu d’aller vous empêtrer le désir dans du piège à gogo d’où on ressort démoralisé comme du ciné après un navet, essayer la boutique. Car je vous le dis avec confiance mes frères: il s’agit d’une adresse phare pour l’amoureux de la galette. Phare breton, bien entendu.