Stellina Pizza

1.5

Ça ressemble à un snack de zone industrielle, et ce n’est pas un défaut.

On a appris à se méfier des apparences. Je me souviens avoir eu de sacrées belles surprises dans de tels endroits si peu glamour, de m’être régalé sans m’y attendre: le talent sait parfois se passer de rideaux. Terrasse, parking… et du monde! Décoration féminine voire enfantine, chaises de camping de bric et de broc, cuisine ouverte où rebondit une très joviale patronne-cuisinière-pizzaiolo sur ressorts. Elle trouve même le temps de coacher sa serveuse un peu dépassée! Bref! Une carte, des suggestions à l’ardoise. La serveuse, elle te pose devant le pif cette ardoise sans te dire que sur les 6 propositions du jour, yapatout. Du coup quand elle revient prendre la commande, à coup sûr et comme toujours, le client choisit le plat que yapu.

Les statistiques sont terribles. Du coup encore, la serveuse dépassée perd son temps et le client fait la tronche. Mais passons. Bonne idée de proposer une « demi-pizza avec salade composée » avec dessert pour 15€. Dans mes attributions de cobaye, une demi-pizza est suffisante. Je peux ainsi goûter à autre chose. J’ai donc tenté la « 1/2 marguerita » servie sur une planche en bois, escortée d’une salade fraiche avec plein de bricoles légumières dans un bol. Marguerita: tomate, mozza, basilic frais et filet d’huile d’olive. Peu chargée, la pizza se mange aisément à la main. La pâte est vraiment agréable, croustillante et bien cuite, forcément digeste. Grosse feuille de basilic après cuisson, frais. Bien. 14,5/20.

C’est là que j’ai commencé à piger la politique du tiroir-caisse: les desserts intégrés à ma formule sont ardoisés à 4€ ou 4,5€. Est signalé sur la carte comme un fait d’Armes: « les desserts de Stellina sont originaux et fabriqués avec l’amour de la pâtisserie et pour le plus grand plaisir des papilles ». J’ai lu la messe, alors je choisis « tarte au daim chocolat » à 3,5€ en commençant à me lécher les babines. Pas de pot Ludo: du banal industriel, mille fois rencontré: aucun intérêt. Autant vous dire que la direction se fout du monde. 8/20. Bilan du repas: cher. En effet, la « marguerita » entière vaut 10€ à la carte. Mon dessert pourtant moins cher que les autres (3,5€) m’est surfacturé un euro de plus! Et le café indiqué à 1,5€ à la carte est facturé 1,8€! Au frontispice du bâtiment, à l’intérieur sur les murs ainsi que sur la carte imprimée, la maison braille « Champion du monde » et « Champion de France » de pizza. Rien que ça! Devrait s’essayer au championnat du monde de comptabilité: podium assuré!