Pizza Da Luigi

2

Un peu comme si vous entriez dans une discothèque, dès porte franchie les décibels vous tombent du plafond sur la calebasse.

A droite comme la tomate, le pizzaiolo est concentré devant le four. Pas bonjour, rien. Non parce que vous comprenez si on commence à dire bonjour, on ne s’en sort plus, les gens vous répondent poliment et là, c’est la porte ouverte à tous les codes de savoir-vivre qui sont nécessaires à l’harmonie d’une société. Enfin bon. La jeune femme qui vient vers moi est plus avenante, moins fermée. C’est-à-dire que tout est fait dans l’acte scolaire, sauf l’absence intégrale de cordialité. Mange-debout ou table conventionnelle, comme vous voulez môssieur, c’est vous qui voyez. Des pizzas de 11€ à 16€, des bruschettas, des pâtes, des salades et des burgers de 11€ à 20€, des viandes de 11€ à 28€. On ne s’étonnera donc pas du succès de la boutique positionnée avec intelligence sur les créneaux bien dans l’air du temps, un peu comme certaines franchises… mais en plutôt bon!

Car la cuisine est tout à fait convenable dans le genre, elle fait ce qu’elle sait faire. La politique tarifaire est réfléchie, simple. C’est ainsi que dans la formule du midi à 11,90€, vous avez droit à un choix de pizza, ou de burger, ou de pâtes avec un café. Ça draine sérieux des zones alentours. Perso, c’est « pizza Regina » avec sauce tomate, mozzarella, jambon, champignons. Séduisante aux mirettes, gonflée du trottoir, donne envie. Pizza de style « napolitaine ». Aïe. Pâte à pain bien trop élastique. Dessus du trop peu, grammage de comptable: bon jambon, sauce tomate timide, mozza en petite pluie (bof), champignons de Paris frais émincés aussi fin qu’une feuille de papier. Vu le coefficient et la marge sur une pizza, c’est ballot de faire l’impasse à ce point sur la quantité. L’avantage est qu’on peut presque la manger à la main malgré le côté flexible de la pâte. 12/20. Et 13€ à la carte, ici dans la formule.

Pas de dessert, non merci, le café, oui merci. Avec une demi-sanPé dans une bouteille en plastique à 2,5 €, on s’en tire à moins de 15€ dans un cadre agréable quoique bruyant. Avec mon pif légendaire, il a fallu que je choisisse une table pile sous un haut-parleur m’enfin avec une olive dans chaque oreille, ça passe. Enfin bon. A la fin, tout le monde sourit quand je passe à la caisse, c’est très curieux. Comme si le seul plaisir de la direction -les mêmes personnes que l’accueil du début- était l’activité du tiroir-caisse.