Ô Grand R

4.5

Ô GRAND R restaurant à SAUSSET-LES-PINS - Le Bouche à OreilleBingo dans le capuchon mes petits merluchons! Du (presque) jamais vu: un remarquable second repas après un premier discutable. La bonne idée de l’hyper-actif patron Stéphane Lombardo, également cuisinier et co-créateur de la carte: le recrutement en mars 2018 du chef Mathieu Villeneuve! Un trentenaire comme un grand bol d’R! Dans un lieu aussi puissant face à la Grande Bleue, terrasse au calme entre port et plages, idée idéale. Avec Mauricette et ses lunettes en écailles de star de cinéma en noir et blanc, repas sans faute. Niveau technique surprenant, nous voilà les mirettes en forme de billes rondes comme ça. Billes en noir et blanc pour Mauricette, forcément. Du coup, elle choisit une entrée haute en couleurs: « brochettes de gambas croustillantes au curry, gaspacho de mangue »! Deux flutiaux costauds, croquants farcis d’un savoureux contenu épatant de sincérité, lisible. Epices et fraicheur herbacée. Le gaspacho fruité complète le tableau mes petits matelots. 16/20 obligé. Cuisinier minutieux confirmé avec les « ravioles de langoustines aux zestes de citron vert, crème de crustacés ».

Ô GRAND R restaurant à SAUSSET-LES-PINS - Le Bouche à Oreille Quel boulot! Ya les chœurs de l’Armée Rouge aux fourneaux? Même pas, amis camarades! 7 ou 8 délicates ravioles faites ici (j’insiste), garnies de bonheur et boostées par la crème des crèmes! Ça vous changera de la bisque Liebig en conserve! 16/20 encore! Opération « menu 32€ »: la « soupe de poissons de roche, sa rouille et ses croutons » est d’interprétation personnelle, un peu liée et d’idée gastronomique. Un régal fin à 15/20. Du frais de chez frais avec le « filet de Saint-Pierre, écrasé de pomme de terre à l’huile de truffe ». Je signale que le poisson est généralement de production locale, pêche de Carro puisque vous voulez tout savoir bande de curieux. Toujours les couleurs des enjouées assiettes avec un sérieux fond de jeu, gout et cuisson. La sauce vierge soutient le propos, purée fameuse. 15,5/20. Le « fondant au chocolat » est dans les règles absolues du genre coulant et puissant! 15/20. Marge de progression attendue en pâtisserie, mais cuisine aboutie de grande maitrise, qui cherche à faire plaisir au connaisseur comme à taper dans l’œil du touriste. Bel équilibre voulu par le volontaire couple Lombardo: soigner notre plaisir à prix doux. Et puis on apprend que le chef est notamment passé par l’Auberge de Cassagne de Philippe Boucher (84), le Grand Large Oléron du temps de David Boyer (17), le Marriot à Séoul… Oh nooon!.. Encore une table du « Bouche à Oreille » à ne pas louper!

Ô GRAND R restaurant à SAUSSET-LES-PINS - Le Bouche à Oreille

RESTAURANT PANORAMIQUE – OUVERT À L'ANNÉE – ACCUEIL GROUPES - BAPTÊME, MARIAGE, SÉMINAIRE...