L’Opale Restaurant
Domaine De La Pierre Blanche

4

L'OPALE RESTAURANT DOMAINE DE LA PIERRE BLANCHE restaurant à EYGALIERES - Le Bouche à OreilleC’est bien simple: on en ressort charmé et pris au piège, ligoté, ça t’apprendra à mettre ton nez, gaffe on y prend gout. Sacrée belle surprise avec la reprise début 2017 du « domaine de la Pierre Blanche » entre vignes et oliviers, piscine et cheminée et plus si affinités. L’adresse d’architecture contemporaine d’une puissante élégance abritait à l’époque la maison Bru que les coureurs de tables étoilées connaissent. Accueil franc tout sourire, qui sait vous mettre à l’aise. Service dans la lignée, décontracté et rigoureux dans ses codes inspirés de la gastronomie sans les lourdeurs du genre. A la fois si proche et si éloigné du strict registre ampoulé des palaces et tables de prestiges, souvent empesés et franchement barbants. Et puis surtout, découverte d’un épatant cuisinier, inventif et doué de précision. Le chef travaille à fond une carte qui bouge toutes les 6 semaines. Entre formule à 17€ et carte, le menu du midi à 34€ avec choix joue les brillants intermédiaires. Option « seiche et maquereau ». Il est précisé « duo de la mer façon pomme à huile avec ses pointes de sauces rouille et vierge ». Pas mieux. Une gourmandise studieuse et pointilliste. Je me méfie des assiettes aux multiples détails sauf que celle-ci a la gourmandise pour elle. Pas si fréquent: 15,5/20.

L'OPALE RESTAURANT DOMAINE DE LA PIERRE BLANCHE restaurant à EYGALIERES - Le Bouche à Oreille Quoi de plus classique qu’un « pavé de bœuf aux échalotes »? Hein? Sinon sa copieuseté caractérisée, celui-ci ne ressemble pas à celui de Roger le Routier qui est très bon aussi mais avec des frites servies à la louche. Ici, un tendre pavé à la cuisson demandée saignante, une sauce parfaite dans sa délicatesse gourmande (le pain est bon, si vous voyez ce que je veux dire), accompagné de cannelloni de blettes gratinées au Parmesan. Parfait dans sa définition, franche du collier dans le genre rustique-raffiné. 15,5/20. Desserts dans le rythme. Le mien s’appelle « moelleux amande citron vert » et après avoir relu l’intitulé, je trouve qu’il n’appuie pas assez sur le cinglant acide de l’agrume. Brunoise de mangue et ananas frais, caramel parfait, pointes de meringue. Bel exercice à 15/20, mais qui ajusté méritait mieux. Vu le niveau de cuisine, l’addition ne vous mettra pas en sueur. Un beau trio mène la danse: le directeur Christophe Payet est secondée par la radieuse Claire Bugeja. Et puis comme vous l’avez compris, un sacré bon cuisinier dont je n’ai pas vu le minois au moment où j’écris ça. Juste ses assiettes: elles suffisent à mon bonheur!

L'OPALE RESTAURANT DOMAINE DE LA PIERRE BLANCHE restaurant à EYGALIERES - Le Bouche à Oreille