L’Étoile Corse

3.5

L'ÉTOILE CORSE restaurant à LA VALETTE DU VAR - Le Bouche à OreillePour pratiquer le satané métier de cuisinier, ce trentenaire naviguera un bon moment entre la capitale et les villages corses de Costa et Ota, village où son grand-père serait toujours le plus ancien pêcheur de langouste de Corse! Un partage entre le cœur et la raison. Et puis un jour de septembre 2015, Christophe Paris-Fieschi trouve un compromis géographique en reprenant cette brasserie du centre de la Valette-du-Var. Ce qui est bien chez lui, c’est qu’il n’abuse pas du folklo lourdingue habituel des établissements prétendument « corses ». Comme ceux qui pensent qu’avoir 2A ou 2B sur une plaque d’immatriculation et d’écrire « fiadone » dans le menu suffit d’avoir l’AOC corse. Bref! Si « l’Etoile Corse » est une « brasserie » (presque) commune où on prend son petit noir le matin, on y trouve vers midi des plats orientés dont on raffole, j’y viens mes petits cabris jolis. Avec Marinella… je veux dire Mauricette, on vise les spécialités. C’est pas que ça nous dérangerait, mais on viendra pas tous les jours vu qu’on n’habite pas à côté. Mignon de porc, crème au lonzu. Polpette à la corse. Cannellonis brousse et épinards. Burger corse à la coppa. Stufatu de veau aux olives, agneau confit de 12 heures. Autant dire que si vous chercher une cuisine hyper-créative avec des petits pois nains farcis au yuzu de Papeete, faudra voir ailleurs.

L'ÉTOILE CORSE restaurant à LA VALETTE DU VAR - Le Bouche à Oreille Mais pour les saveurs du maquis, c’est parti mon kiki! « Planche de charcuterie et fromage corse »! Ouah! Voilà qui appelle le vin rouge! Bien tranchées, ni trop épaisses, ni trop fines! Lonzu, coppa, saucisson, jambon cru. Fumage poussé, signé. Confiture de figues. Pour? Pour le fromage! Du fromage en entrée! Ils sont trois! 14,5/20 pour cette sélection. Laetitia… euh… Mauricette pioche le « porcelet au four à l’erba barona ». Du thym corse. Faut dire que le patron adore les herbes. Direct du village: micromeria graeca, a nepita, romarin, immortelle, basilic… j’ai vu les précieux sachets, je sais tout. Bref! Présentation sans chichi, avec frites fraiches. 14,5/20. « L’aubergine à la bonifacienne » fait des siennes, du plein conventionnel. Garnitures de riz du jour et tomates confites discrètes en ail, tant mieux. Le « tiramisu » reste un peu décevant, en tout cas infiniment moins aguichant que celui présenté sur le site de la boutique. Préférez le « fiadone » s’il est dispo, je le sais très réglementaire. 13/20. Repas sous le signe d’une bonne humeur chronique grâce à un service enjoué qui pourrait nous faire croire que tout va bien dans notre monde tordu. Un peu de rêve, en somme. Mais un rêve corse, quand même.

L'ÉTOILE CORSE restaurant à LA VALETTE DU VAR - Le Bouche à Oreille

CUISINE CORSE – TERRASSE – ACCUEIL GROUPES