L’Estive

4.5

L'ESTIVE restaurant à SALON DE PROVENCE - Le Bouche à OreilleA l’écart du strict centre-ville, juste ce qu’il faut pour s’épargner l’épuisante urbanité et juste ce qu’il faut pour balader parmi les vieilles pierres après les agapes. C’est vous qui voyez. Vu ce qu’on s’enfile dans la gazinière avec Mauricette chaque fois qu’on fait la virée gourmande chez les Hintzy, on préfère généralement regarder les moineaux chahuter assis sur un banc public en jouant aux dominos. Toujours les formidables spécialités montagnardes à l’année, fondatrices de la réputation de la maison. Direction les Alpes avec les « tourtons et ravioles du Valgaudemar ». Précisons leur fabrication maison grâce à Frédéric Hintzy. Alors que curieusement dans les stations de ski où s’empilent les « restaurants traditionnels », ils ne le sont quasiment jamais. Enfin bon. Ravioles conformes, impec’ avec la confiture de myrtille et le miel de là-haut… Tourtons vraiment bons et en plus, ça rime. Farcis d’épinard cuisiné, de pomme de terre travaillée (oignon/poireau) et de viande hachée délicatement épicée. Existent au fromage. 14,5/20. La dame au chapeau vert cède aux « lasagnes de l’Estive » qu’elle connait déjà. « Faut toujours vérifier » qu’elle justifie. Elle a pris son temps car c’est brûlant, sauçant jusqu’au bout avant de décréter avec autorité: « lasagnes 3 étoiles mon général! » 14,5/20.

L'ESTIVE restaurant à SALON DE PROVENCE - Le Bouche à Oreille L’autre facette de « L’Estive » exonère la boutique de l’étroite étiquette « restaurant de montagne ». Une cuisine sudiste, poussée et fine, intégralement faite ici aussi, les copains. Je m’y colle avec le « cappuccino de champignons et truffes ». Une gourmandise de saison qui vous balance le pif dans sous-bois humides, j’aimerai être réincarné en sanglier, si c’est possible. 15/20. Suite maritime qui chante la saison des racines: « médaillons de lotte, crème de fenouil, légumes anciens ». Poisson parfait de cuisson, crème de fenouil ronde, légumes anciens confits: panais, navet et consorts. C’est vraiment bon et l’assiette chaude permet de prendre son temps, de pas pousser mémé dans les orties. 15,5/20. Je conseille la « salade d’agrumes, sorbet limoncello » à qui veut finir en légèreté, parfait dans sa simplicité travaillée, fruits bien coupés et sans peau. 15/20. Pas toujours sur le bateau mais fière capitaine, l’enjouée Valérie Hintzy tient la salle comme au 1er jour, inlassablement pédagogue et parfois patiente. Un véritable restaurant avec les codes de sincérité et de bienveillance qu’apprécie Mauricette. Elle classe ainsi l’esprit de « l’Estive » dans le top 5 de son meilleur des mondes. Ce qui n’est pas rien, convenons-en.

L'ESTIVE restaurant à SALON DE PROVENCE - Le Bouche à Oreille

DEUX SALLES – REPAS DE FAMILLE ET GROUPES – TERRASSE