Les Pieds Sous La Table

4

LES PIEDS SOUS LA TABLE restaurant à MARSEILLE - Le Bouche à OreilleSouffle l’odeur de sincérité et joie chronique, mais d’échalote et de bidoche cuisinée au beurre aussi, de p’tit plat dodu non dénué de finesse autour duquel se régalent les copains de toujours et les amis du futur, tchin! Salle trop petite, joue souvent « complet »: 28 couverts, tant pis pour vous, fallait réserver! Des flacons ici ou là, des photos surtout pas alignées sur les murs, un comptoir un peu foutoir. Une ambiance du midi, une ambiance du soir avec nappages. La pétillante Julie Algret en 1ère ligne, tandis que dans la grotte son jovial barbu s’occupe avec assiduité de faire son métier de cuisinier. Ça aurait été dommage pour nous qu’il soit chaudronnier ou dentiste, Mickaël Lequette. Son truc à lui, c’est le genre bistrot appliqué mention complémentaire « j’vous en mets un peu plus ». Des exemples de plats, ça causera mieux que mon bavardage! Œuf cocotte haddock fumé et poulpe. Mi-cuit de canard, foie gras poêlé, cœur de canard sauce crème et cerfeuil. Joue de bœuf aux carottes anciennes. Cheeseburger au bœuf de Salers, Comté 4 mois. Magret de canard, figues fraiches et polenta (j’ai vu passer aussi l’oiseau aux griottes). Pressé de veau, tombée de pleurote, pommes grenailles au four. Pavé de Salers sauce du chef (chut). Aussi, les rognons à la normande, os à moelle du boucher (frais), tête de veau gribiche parfois déclinée en terrine (aux poireaux) et j’en passe. Faut juste bien viser pour le programme.

LES PIEDS SOUS LA TABLE restaurant à MARSEILLE - Le Bouche à Oreille Le midi, succès de la formule 14,50€. Pour le reste, formule et menu-carte: 23€ et 27€! C’est la saison: « poêlée de girolles, chanterelles ». Voyez, c’est comme ça qu’on fait. On prend des champignons, on les brosse, on les met dans une gamelle avec un peu de gras comme du beurre, ail et persil avec doigté, on attend que les couleurs se réveillent, que l’eau s’évapore, au final le chef goute, sel et poivre… Je sais, c’est du boulot: faut pas ouvrir son « restaurant » à 11h45. La cuisine quoi. 15/20! La suite confirme: « poitrine d’agneau farcie champignons et noisettes, grenaille ». Vaisselle à fleurs de grand-mère du siècle passé. Dessus, trois dodues tranches colorées par la cuisson, qui ont pris le temps de se dorer le gras, jus clair sans traficotage. Quelques inutiles feuilles de salade verte, patate rustique, quelques champignons qui se planquaient au fond de la casserole, une gousse d’ail: je m’en suis mis jusque là! 15/20. Pas de dessert, plus faim. Repris depuis une paire d’année (ex Table à Deniz) par un couple de quadra désireux de Marseille. Le cuisinier est notamment passé par « la Maison de l’Amérique Latine » et l’ex « l’Oeillade » (75)… en face de la Chambre des Députés! Et même furtivement par Matignon! Ça explique des choses. Pour les accros du brocoli poché à la Vittel à la vinaigrette de chou rouge, c’est râpé. Adresse réjouissante pour se désenclaver du marasme quotidien. Des gens heureux qui désirent des clients heureux à leur table. C’est très exactement ça!

LES PIEDS SOUS LA TABLE restaurant à MARSEILLE - Le Bouche à Oreille

CONVIVIAL – BISTROT – BONNE HUMEUR CONSEILLÉE