Les Mets Des Saintes

3.5

Pas mal dans l’idée mais bien peu transcendant.

On souhaite des progrès rapides car l’effort de faire soi-même les plats sans sous-traitance abusive est formidable. Accueil doux de madame. Vu que je suis le premier entré pour ce service du midi, le choix d’installation est donc grand dans cette belle salle claire: un angle de rue et des ouvertures. Formule 15€ et menu 18€. Carte. Les idées oscillent entre tradi bon teint: millefeuille de légumes provençaux et mozzarella, foie de veau persillé, hachis Parmentier, fricassée de rognons de lapin sauce girolles, poêlée de supions… et cuisine exotique des iles: verrine de gambas et St Jacques au lait de coco, poisson à la tahitienne, rougail de lotte, colombo de cabri… un mélange des genres un peu risqué.

A la carte pour 7€, j’ai tenté « assiette créole ». C’est vrai quoi? Quoi de mieux pour effectuer un rapide tour d’horizon des classiques? Cette assiette fait de sérieux efforts: boudin antillais, accras de morue et la fameuse sauce chien qui décape le moral des amoureux de cette cuisine, et l’œsophage de celui qui craint le piment. Quatre petits boudins maison, du rare. Mais ils manquent de nervosité, ternes, salière obligée. Les épices classiques sont là, mais le piment non. Réglage obligé. De leurs côtés les accras sont parfaits, et faits maison (et minute!) aussi. Moyenne de l’assiette: 14/20 car je suis heureux de ne pas tomber sur le congelé habituel des maisons folkloriques.

La « fricassée de crevettes et fèves au lait de coco et gingembre » est jolie mais laborieuse. Lourde, trop sucrée, pas assez relevée, fèves trop cuites, belles crevettes un peu fades. Pas fini, trop écœurant. Confirme un réglage nécessaire de la cuisine. 12/20. Le café est parfait, le pain d’exception. Le monsieur a l’air bougon quand il sort de sa cuisine, mais madame rétablit la moyenne en salle. J’ai cru voir passer une promo Groupon en ce moment. A vous de voir. Peut mieux faire.