Les Cigalons

2.5

La nouvelle direction nous alerte d’un changement de propriétaire.

Bravo et merci: on a horreur de l’injustice! Pour réserver, la réception téléphonique de la part d’une jeune femme est remarquable! Ça met dans de sacrées dispositions! Alors on y va la fleur au fusil. In situ, ya beaucoup de messieurs de la maison qui fument des clopes devant la porte. Dedans, un peu de monde attablé. Une dame est derrière le comptoir, aimable. Au service un monsieur qui serait son fils, tout autant aimable. Une formule du jour à 15€, des pizzas, des salades dès 12,50€, viandes et poissons entre 14€ et 20€, des hamburgers… et une cuisine créole! Par Saint-Martin et Saint-Barthélémy: ça change!

Car vous voyez, les salades César et autres hamburgers: j’en ai ras le capuchon! Pour 14€, direction « carry de poulet ». Long à venir pour un plat mijoté qu’il suffit de réchauffer m’enfin bon. Deux épaules du volatile bien cuisinées dans la sauce travaillée, achard de légumes très bien (bravo les découpes) mais « la graine » est décevante. Le riz avec quelques haricots rouges est infiniment trop cuit, et pas du jour. Je reste sur un 13/20 gentillet. La « salade de fruits frais » est maison et pas du jour non plus. On sent bien qu’elle a quelques heures de vol point de vue macération dans son jus, mais c’est le cuisinier qui l’a faite et j’ai des preuves: même découpe en bâtonnets des fruits que l’achard de légumes de mon plat! 13/20 pour 6€.

Le duo fils-mère en salle est mignon comme tout, appuie un peu trop sur la pédale à cordialité quand même, la sympathie au forceps a ses limites. Toutefois, vaut mieux ça que le contraire! Comme pas de CB, la dame me supplie de faire un chèque sans mettre d’ordre « parce qu’on vient d’ouvrir et on n’a pas le KBIS »… Et puis comme la vie se charge de vous décevoir quand tout allait presque bien, on me facture 1€ supplémentaire sur mon plat signalé 14€ à la carte, soit 15€. On connait la méthode SCP appliquée chez nos chers restaurateurs: « si ça passe ». La classe à Dallas.