L’Envie De

3.5

L'ENVIE DE restaurant à BORMES-LES-MIMOSAS - Le Bouche à OreilleUn tas de boutiques balnéaires dont on ne voit pas nettement la nécessité dans le paysage culinaire. La maison élue du jour est une des rares à fixer le sujet sur le bon… à l’année! On y vient, après. Cosy décorum boisé, lumières chaudes d’un bar avec quelques livres sur la gastronomie sur les étagères, et du flacon pas piqué des hannetons: St Joseph, Croze Hermitage, les locaux Brégançon et Pas du Cerf… On se garnit la montgolfière autour de mange-debout où l’on peut quand même s’asseoir si comme ma pomme vous préférez. De toute façon, des tables « normales » vous tendent les pieds puisque elles n’ont pas de bras. Bref! Du beau oui, aussi dans l’ambition de la solaire Belinda Falatico: faire vivre un restaurant où on se régale le temps d’un bon moment chaleureux entre amis, si vous en avez encore. Les recettes rappliquent en sifflotant! En ce moment: velouté de butternut et foie gras poêlé, saumon Grawlax, rognons de veau au Madère, souris d’agneau confite, filet de bœuf Rossini (une affaire à 26€), dos de cabillaud, macaroni aux truffes d’été, camembert rôti à la truffe d’été. Découverte d’un cuisinier qui sait bien des choses de son métier sans pour autant jouer les Rocky de la sauce.

L'ENVIE DE restaurant à BORMES-LES-MIMOSAS - Le Bouche à Oreille Un discret quinqua qui fit les belles heures de « La Ramade » au Lavandou voilà une dizaine d’années jusqu’en 2004. C’est ainsi que lorsqu’il prépare la « marmite de la mer », vous arrive une clinquante assiette creuse et soignée, bonne à marier. Fond de soupe de poisson nature (pas lié comme une bourride), rondelles de patates du jour, filets de Saint-Pierre et cabillaud frais poêlés en souplesse, deux gambas bodybuildées décortiquées, trois moules costaudes. Quelques feuilles d’épinard frais et pain grillé avec aïoli. Je me suis étonné d’adouber d’un 15/20 la délicate idée généralement sabordée par les serial-cuisineurs du littoral. Dans la même veine contradictoire des statistiques improbables, la « tarte au citron meringuée » est entièrement faite ici, sur place, in situ Lulu. Du « local » comme causent les modeux de la gamelle. Une « meringuée » cerclée, appareil équilibré en sucre/citron, meringue de belle tenue. 15/20, un second Tonton. Et voilà comment, l’air de rien mais avec « L’Envie de » Belinda Falatico vous amène avec douceur et sur la pointe des pieds dans son monde. Bon et sérieux, le midi en semaine hors-saison possibilité de la formule soignée à 19€! Courez-y! S’il en reste!

L'ENVIE DE restaurant à BORMES-LES-MIMOSAS - Le Bouche à Oreille