L'Effet Mère

4

L'EFFET MÈRE restaurant à LA SEYNE-SUR-MER - Le Bouche à OreilleQu’il est pratique ce petit parking privé! Pas sûr que vous y croisiez des Ferrari de VIP! Encore qu’une surprise est toujours possible, même si l’endroit n’est guère glamour selon les codes en vigueur dans le milieu de la gamelle. La route qui file du centre-ville de Six-Fours en direction des plages, aux Sablettes. Avec la diva des fourneaux Mauricette, nous y entrons un soir presque à reculons. Opération malaisée avec le manteau d’hiver de la Castafiore et ses talons-aiguilles pointure 47. Bref! L’intérieur mes petits canetons mignons, c’est pas celui d’un « Relais et Château »! Comptoir amical, séparé d’une salle de restaurant fort joliment apprêtée. De l’extérieur, on imagine bien peu. Et puis l’ardoise: 3 entrées, 6 plats, 4 desserts. La dame au chapeau vert qui sourit peu choisit la « souris d’agneau confite, polenta crémeuse ». Quand la belle assiette arrive, elle fait un « oh » aigu de petit animal bizarre. En la goutant de la pointe de son couteau, elle fera « ouah » de plaisir: quelle sauce! Un jus de viande dense, travaillé et exonéré de la moindre surcharge de fond en poudre. Autant dire très digeste. La viande posée sur la douce polenta est fondante et délicieusement parfumée, rare pour une souris bodybuildée.

L'EFFET MÈRE restaurant à LA SEYNE-SUR-MER - Le Bouche à Oreille En finissant de saucer, Mauricette bafouille « 15,5/20 ». Sagesse alimentaire avec mon « filet de loup rôti au thym, risotto ». Poisson cuit au cordeau qui signe le cuisinier précis, risotto qui confirme: extra! Croquant dedans, fondant dehors! Pas un risotto de rigolo! Oui aux produits simples qu’on retrouve dans le frigo de la ménagère, mais si c’est pour boulotter de l’approximatif, à quoi sert d’aller au restaurant? Bref! 15/20. Un peu en deçà du reste, le « café gourmand » fait le job avec une tartelette au chocolat noir, un bon tiramisu et quelques macarons faits ailleurs par un as. 14,5/20 l’ensemble. En salle, l’ami Julien. Et Mireille Gulizzi. Un jeune homme radieux surgit des cuisines: Florian, 28 ans aux derniers œufs de mouette, son fils de chef. Passé par quelques restaurants du canton, de la simple brasserie au balèze comme « L’Ardoise » à Bandol, du temps de Jonathan Doudeau. Et puis le grand saut pour soi début 2018. Alors si vous préférez aller vous empaler le désarroi devant la grande bleue en vous enfilant des moules au sable et des entrecôtes de contrebande à prix d’or, je ne peux rien pour vous. Si c’est pour fréquenter une cuisine sérieuse, joyeuse et élaborée pour vous régaler, « L’Effet-Mère » est votre homme.

PARKING PRIVÉ – TERRASSE CHAUFFÉE HORS-SAISON – ACCUEIL GROUPES