Le Tournesol

4

Question: que se passe t’il quand le cobaye patenté entre dans la maison d’un couple heureux comme des restaurateurs dans l’eau?

Dans « le haut » aussi: le village culmine à 444 mètres quand même! Je vous le donne Emile! Il est heureux aussi, le cobaye! Ya pas de mystère! Les gens qui font la tronche pullulent dans ce métier! Fuyons-les sans barguigner et vénérons les sourires au mètre-carré! Petite maison de village avec cuisine ouverte, jolie salle à l’étage, terrasse intime dans la ruelle pavée parasolée aux couleurs de Provence. J’y suis bien et quand la terrasse rit, elle est déjà à moitié dans mon lit. Ôh! Quel culot! Bref! L’ardoise est sage, pas de carte à rallonge, ni d’intitulé gastro-machin pour faire le malin. Pas le genre de Karim Badawi.

Ce récent quadra a fui le monde de la gastronomie et ses contraintes pour entamer un style de vie détaché de toute pression du monde extérieur. Excellent cuisinier, il reconnait avoir appris un tas de choses notamment à « La Messardière » du côté de Saint-Tropez (83), le fameux village pittoresque où mon yacht se pose chaque été en hélicoptère pour aller manger au Mac Do. Non, ici, rien que du simple et du frais autant que faire se peut, et il peut beaucoup. Trois entrées, trois plats, trois desserts. J’ai hésité entre l’escalope de veau façon saltimbocca et le « filet de lieu noir à la marinade pimentée »: j’ai pris le poisson. Poêlé à l’unilatérale sur un lit d’herbes, huile d’olive.

Tomate provençale entière, légumes au four comme une variante de ratatouille mais légumes plus croquants, quelques patates poêlées. Marinade plutôt épicée que pimentée: tant mieux! J’ai glissé mon 14,5/20 sur ce plat cuisiné avec générosité et simplicité. Ce qui n’exclut pas le soin. Dans le cadre d’une formule maligne, j’aurais pu taquiner un dessert, mais fait trop chaud. Au service, la compagne Sarah est discrète comme l’eau, tandis que son volubile compagnon de cuisinier… c’est le feu! Il ne déteste pas sortir de la cuisine pour taper la causette! Bref! Un petit restaurant apaisant tenu par un couple apaisé qui a choisi son style de vie, sa liberté. Applaudissons, mangeons, apprécions. Et vive les restaurateurs heureux de vivre!