Le Salon

3

Quelques inepties dans la cuisine proposée, on notera surtout un amical esprit général.

Etablissement central du village, voisin de la mairie. Plat du jour au tarif attractif: 9,90€ avec le café. A l’ardoise, les 7 ou 8 entrées sont presque aussi couteuses que les 6 plats entre 13€ et 17€. Et des desserts à 5€ le midi et 6,5€ le soir. Rien de vraiment excitant dans les propositions qui tentent de séduire le viandard et l’amateur de saveurs thaïs. Je reviens sur le plat du jour. Il s’agit d’un « filet mignon farci tomate, mozzarella, pesto ». Ça vous changera des banalités habituelles. Un plat bossé par un cuisinier débrouillard qui n’a pas ouvert à midi moins quart: bravo!

Le mignon est lardé de jambon cru, fromage et tomate en farce. La viande est trop cuite, dommage. On ne peut pas tout avoir mais j’essaie quand même! Feuilles de salade verte fraiche, frites fraiches aussi d’un seul bain. 14,5/20 pour l’effort de sortir des rails du commun avec des produits banals. Positivement surpris, j’ai farfouillé dans l’étagère à desserts où me faisait de l’œil le « banoffee ». Ce redoutable dessert anglais (quand il est bien fait) est conventionnellement à base de banane, crème et caramel et une base de biscuit sec sablé. Il est ici terriblement loupé puisqu’en dehors du cadre: spéculos, chantilly et topping chocolat. Trop chargé en sucre, caramel et spéculos font péter le compteur à glucose. Impossible de finir. 11/20 pour 5€ et… 6,5€ le soir!

La patronne est un peu dégagée au début, plus souriante ensuite. A un moment vers la fin, un monsieur entre sans saluer sinon de ses connaissances, passe un moment derrière le comptoir puis en cuisine, revient en salle, fait causette aux amis. Il fait sûrement partie de la maison, ce qui l’exonère de regarder et saluer les attablés inconnus qui ont pris la peine d’entrer dans « Le Salon ». Voilà égratigné le bilan final, qu’il ne vous empêche pas de profiter de l’accueillant patio, si d’aventure le plat du jour vous intéressait. Pour le reste, c’est une autre histoire.