Le Reagan's

4

LE REAGAN'S restaurant à TOULON - Le Bouche à OreilleUne adresse du quartier de La Palasse devant laquelle vous êtes peut-être passé mille fois sans savoir. Souvent brinqueballée et rarement adroite avec notre plaisir, les nouveaux sont entrés depuis mi-2018: vous ne pourrez plus dire je ne savais pas. Sûr que le nom du restaurant est peu inspirant pour l’anti-américain primaire traumatisé par les années 80. Moi-même j’ai pour le nouveau monde un peu plus que de la méfiance, surtout quand on évoque la question crispée de la cuisine. Pourtant mes petits bisons mignons, je vous le dis: c’est bon. Anaïs et Grégory Schmitt propose une restauration simple et faite sur place, généreuse pour les appétits gargantuesques. Les midis la terrasse se remplit grâce à la formule à 13,90€ mais pas que. Pizzas au feu de bois (j’en parle après), quelques salades et des plats cuisinés qui ne friment pas de l’intitulé: millefeuille saumon et crème ciboulette, gnocchi gorgonzola et jambon de Parme, linguines aux 3 fromages, thon rouge olivade, encornets persillés, un burger, entrecôte et côte de bœuf et… une « escalope milanaise » épaisse comme ça. 300 grammes sur le billot. Frites fraiches et feuilles de salade travaillées avec des bricoles. Roboratif à souhait, évitez les entrées, les desserts faites comme vous voulez. 14/20 pour 13,90€ ce qui vous changera des escroqueries des pseudos italiens qui vous refourgue en guide d’escalope une feuille de papier panée passée à la friteuse avec des frites congelées pour 21€ car placé devant un parking avec des cinémas.

LE REAGAN'S restaurant à TOULON - Le Bouche à Oreille Bref! De son côté, Mauricette vivait sa vie avec sa pizza, une « quatre fromages ». Vous verriez ses petits yeux vicieux quand elle reluque une belle pizza, on la croirait en voie de radicalisation. Quoique dans un autre registre, je l’ai vu parfois avoir ce regard vide devant un foie gras poêlé ou un pigeonneau rosé. Mais passons! Cette pizza n’a qu’un défaut: elle est généreuse en tout, ce qui empêche de la manger avec les doigts. Pâte croustillante, coulis fin et discret (très peu aillé), et le comptable n’est pas radin en fromage(s). 14,5/20. La dame au chapeau vert a jugé nécessaire pour le lecteur de gouter la « crème brûlée » de la maison vendue 5€. Une douceur à 14/20. Anaïs Schmitt était absente ce midi, juste entendu le son de sa douce voix au téléphone pour la réservation. C’est donc son mari de cuisinier qui était au four et au moulin. On avait déjà fréquenté la cuisine de Grégory Schmitt du côté de Marseille voilà une dizaine d’années, « Les Sérénades » à Gignac. 35 ans à sa dernière panacotta, ce chef alsaco-calabrais né dans le Var a trouvé la formule pour faire vivre son restaurant: simple et bon, généreux et familial. Générosité qui ne s’arrête pas à la cuisine… Bref! On en redemande, mais on attendra un peu: avec Mauricette on n’a plus faim!

LE REAGAN'S restaurant à TOULON - Le Bouche à Oreille

JEUDI SOIR "PIZZA A VOLONTÉ+DESSERT 18€" – COURS DE CUISINE ENFANT 10€ – PARKING AISÉ – ACCUEIL GROUPES