Le Panama

2

Un restaurant au rez-de-chaussée d’un bâtiment à étage posé dans la zone.

Cerné par un vitrage qui inonde la grande salle de lumière. On ne reprochera pas à la boutique largement dédiée aux affamés de la zone en pause midi ses prix ajustés comme la formule à 10,90€ à l’aguichante tarification. On lui reproche juste de dupliquer les Buffalo-Grill. Ce qui n’est pas stupide… si c’est bon! Un Buffalo-Grill qui serait bon, ça aurait du chien dans le panorama non? Mais on est loin du compte. A la carte, un peu de poisson mais surtout des viandes, donc, et surtout du bœuf. On a donc joué le jeu du carné avec Mauricette, elle adore.

A la carte les tarifs ne sont pas donnés, et nous apprendrons en sortant qu’on pouvait bénéficier du buffet d’entrées pour le prix du plat à la carte. Oui je sais: c’est écrit en cherchant un peu. Mais le taulier ne nous a rien dit, c’est toujours ça de pris. Remarquez que vu la dégaine du « buffet », on n’a pas loupé grand-chose. Son intérêt aurait été de nous aider à patienter: bon sang que c’est long à venir! Quoi? Une « bavette » précisée « environ 180g » pour la dame au chapeau vert. Servie sur une ardoise froide. Bonne cuisson et pourtant, un peu duraille. Les frites avachies sont de banales décongelées, servies tièdes de surcroit. Sauce échalote trop chargée en fond de veau. Pour légumes, un mélange de congelé et de frais qui marine depuis trop longtemps, haricots verts, chou, oignons, lamelles de carotte… 15€ avec supplément sauce 1€ soit 16€. 11/20. Pour être gentil.

De mon côté, le grand jeu. Avec « Picanha ». Pièce de bœuf égale au rumsteck, mais découpée différemment au Brésil. Ce qui lui confère une dégaine de magret de canard. A boulotter saignante. Aussi longue à venir que la bavette. Faut le temps de décongeler. Le patron cherche désespérément à mettre un peu de rythme lors du repas, la salle est quasiment vide. Bref! Patience m’sieur-dame! Ça arrive! Servie à l’identique (ardoise) que Mauricette, sinon la sauce poivre industrielle. Même note de dépit, 11/20 pour 21€ augmenté de 1€ pour supplément sauce. On ne s’éternisera pas sur le sujet, mais il est étonnant que peu de « restaurants de viande » visent une qualité supérieure de produits, préférant se débattre dans une foire d’empoigne qui recherche un volume de clients. Comme Buffalo-Grill ou d’autres, mais je me répète.