Le Grain De Malice

2.5

De l’extérieur, on ne s’attend pas à cet intérieur.

Beaucoup de bois et de recoins, une sorte de paillote exotique avec bassin pour se croire dans des iles tropicales façon club méd’. Sauf que la dame vissée au tiroir-caisse est du genre accueil polaire, voyez. Alors tu entres avec Mauricette sourire au bec, et l’autre ne calcule pas. Enfin si, puisqu’elle tapote sur le tiroir-caisse sans remarquer notre présence. Ni bonjour, ni rien. Faudra qu’un serveur barbu et costaud (et lucide) vienne à sa rescousse. Tous les serveurs-serveuses sont d’ailleurs très biens, sérieux dans l’esprit festif façon Copacabana. La carte. Tagliatelles et ravioles de Royans de 12€ à 14,5€. Burgers à 14,50€ et tartares. 7 salades de 13,5€ à 15,8€. 6 ou 7 plats de 13,5€ à 17,5€… En quête permanente d’exotisme, Mauricette vise le « poulet thaï à la citronnelle mariné servie avec riz et légumes du jour ».

Lui arrive une grande assiette rectangulaire avec à droite, riz créole et endive crue émincée. A gauche, du blanc de poulet tranché avec une poêlée de légumes à dominante haricots verts et carottes. Simple mais bien cuisiné dit-elle: 14,5/20 pour 13,5€. Mais un peu léger pour son appétit. Alors, elle tente le « burger so british » avec steak haché maison, sauce au bacon, salade, tomate, tranche de lard. Il est copieux et rare, on peut le manger à la main grâce au pain un peu mollasson! Frites blondes pas maison, qui ne croustillent pas, les « fameuses » incurvées congelées. 13/20. Perso: déception avec « escalope de saumon sauce asperges avec riz et des légumes du jour ». 100/120 grammes de poisson grassement cuit à la poêle ou à la plancha. Des cubes de courgette bouillie, du riz à l’eau (curieusement différent de celui de Mauricette) et un barbouillage épileptique de balsamique pour faire la déco.

Et surtout, aucune sauce contenant de l’asperge. Le serveur se fout un peu de ma poire « le cuisinier a dû l’oublier » charrie t’il. J’ai eu un doute sur mes compétences jusqu’aux toilettes: l’absence d’asperge ne ment pas. 15,5€ quand même pour 11/20. Rattrapage avec un trop petit « tiramisu ardéchois » onctueux à 5,2€ et 13/20. La « mousse au chocolat » est comme je l’aime, dense, pas trop sucrée et noire: 5,2€ et 14,5/20. Encore une table ouverte 6 mois de l’année, organisée pour ramasser la caillasse en été. Un concept saisonnier bien pensé totalement décoincé du tiroir-caisse (faut bien vivre) et qui gagnerait à monter d’un cran son niveau de cuisine pour qu’on sorte avec le sourire.