Le Caliente

0.5

Ça fait si longtemps que je n’ai pas eu de frisson dans le coin, Martin.

Lui est presque nouveau sur le Nouveau Port de Saint-Cyr, son nom a souvent changé. Une télé, un bar, un peu de bruit du peu de clients qui se pensent seuls au monde… Malgré son style brasserie poussé sans ambigüité, le patron est suffisamment aimable pour que le client soupçonne une gentillette petite assiette sans prétention. La liste de moules sur l’ardoise dehors a pourtant de quoi me faire déprimer, mais juste au dessus est écrit: « pavé de saumon aux fines herbes, riz et légumes frais ». Bah ouai. J’y ai cru, patate crue.

Large assiette ronde et transparente. Dedans, un fatras. Riz rond blanc al dente fade, les factures de sel ne doivent pas grever le coût de fabrication. En rond autour, des bouts de légumes bouillis trop cuits, carotte et chou-fleur. D’insipides rondelles de tomates crues de décembre pour décorer, avec des traits de balsamique pour décorer aussi. Et puis sur l’ensemble, le bout du pôvre poisson très gras et trop cuit tartiné d’une indigente marée de pesto à l’estragon huileux. Pour vous dire, je n’en suis même plus à me demander s’il s’agit de saumon frais ou congelé. Ça devient un problème très secondaire, c’est vous dire le traumatisme. 6/20. Dans cette formule à 16€, la boisson est comprise (merci) et le « café gourmand » aussi.

Autant vous dire qu’après un tel plat, je n’en menais pas large. Sauf que, la petite crème brûlée est ajustée, la sorte de tiramisu réglo avec mon plaisir, un chamallow sec et inutile, un spéculos en sachet et même…un café Henri Blanc pour une fois des plus correct! 13/20. Le pain est trop coupé à l’avance, il est sec. Le plat était beaucoup trop déplorable pour sortir une note globale convenable, malgré la fin dans le positif. C’est à deux pas de l’eau et même si on y est mieux que dans le métro, c’est un raté malgré une bonne volonté de la direction bien perçue.