Le Café du Soleil

4

LE CAFÉ DU SOLEIL restaurant à MAILLANE - Le Bouche à OreilleAu début, ils ne savaient pas tellement. Stéphanie et Pierre Fullana en savent désormais plus sur ce satané métier de restaurateur. Des architectes et des travaux, des félons et des loyaux, des regards fuyants, des yeux droit devant et puis aujourd’hui « Le Café du Soleil »: café et soleil qu’on prend toute l’année sur la terrasse centrale du paisible village mistralien posé à deux pas de Saint-Rémy et ses vanités, vieilles pierres sages et volets clos quand il fait trop chaud. Un café oui, mais à notre bouche, il s’agit surtout d’un formidable restaurant mes petits agneaux. Yeux, bouche et… oreille aussi. On sait que Vincent Van Gogh appréciait le canton. Nathalie Gruot formée en pâtisserie passera notamment par « La Maison Jaune » de François Perraud, voilà qui complète le tableau. Bref! La très belle salle ne cherche pas à séduire: elle y arrive pourtant. La maison soigne les mirettes et les assiettes! Généreux et élégant. C’est ça le truc. On aime bien. Le menu avec choix à 31€ est vraiment une belle idée. Les « filets de maquereau de ligne au sel sur lit de poireau vinaigrette ». Le poisson saisi et raide de fraicheur fait le boulot, mais j’avoue que j’ai pris aussi ce plat pour les poireaux vinaigrette.J’adore le poireau vinaigrette, tiédi. Un peu de frou-frou herbeux pour l’œil. Belle association terre-mer: 15/20.

LE CAFÉ DU SOLEIL restaurant à MAILLANE - Le Bouche à Oreille Vitesse supérieure avec « poularde rôtie et farcie à la crème de champignons rosés ». Ce qui est malin avec cette assiette, c’est qu’elle fait le grand écart. Avez-vous déjà vu une poularde faire le grand écart? Viande ronde en bouche et grassouillette (c’est pas un moineau) posée sur la délicieuse duxelles, quelques légumes poêlés en pleine forme aux belles couleurs comme s’ils revenaient du ski. Et presque incongrues, quelques patates rustiques poêlées. Un contraste plaisant entre raffiné sérieux et cuisine familiale. 15,5/20. Moins élémentaire qu’il ne parait, le « crémeux à la mangue, ananas et citron vert ». Fruité, croquant, sucré, acide, rond… Les îles du Pacifique à portée de langue. 15,5/20. Carte sur 6 semaines, produits frais, cuisine classique savante et gaies notes de modernité. Paysanne-maraichère voisine, la famille de Nathalie Gruot rempli le frigo. Autant dire que vous mangez la même chose que ses enfants. Allons bon! Une table qui récite une gastronomie provençale raffinée, et un bel esprit: bien faire les choses. Simple non?

LE CAFÉ DU SOLEIL restaurant à MAILLANE - Le Bouche à Oreille

ACCUEIL GROUPES – SUR LA PLACE – CAFÉ – PARKING AISÉ