Le Bouchon Catalan

4.5

LE BOUCHON CATALAN restaurant à MANOSQUE - Le Bouche à OreilleIl aime sa femme et ses enfants, adore la mer et la plongée, et ne changerait de métier pour rien au monde. Tant mieux. Voilà les raisons qui font que ce cuisinier de gros niveau a choisi de ne pas ouvrir son restaurant le dimanche. Au lieu de bouder, réfléchissez un peu: ça vous laisse quand même six autres jours de la semaine pour vous y régaler! Ah! Quelle beau boulot! Ce cuisinier d’origine lyonnaise et espagnole (d’où le sobriquet du restaurant) est notamment passé 6 ans par Daniel Jourdan (La Fuste 04) et au « Clos de la Violette » de Banzo à Aix (13). Un midi de semaine, le service frise la trentaine de clients qui fuit désormais la terrasse rafraichie par la fin d’automne! Salle pleine! Jolie salle d’ailleurs, feutrée et égayée de belles couleurs et de beaux tableaux. Et surtout par un service au féminin épatant d’entrain, sourires pleins feux, du rare. Plein de clients donc, mais à 20€ le menu complet du midi vu le niveau de cuisine, ils auraient tort de se gêner, les clients. Laurent Urbano est consentant. Et très content. En ce moment: Parmentier de topinambour au foie gras, œuf poché meurette, filet de raie sur fondue d’endives et beurre aux câpres, langue de bœuf confite gribiche, pavé de veau aux champignons d’automnes à la crème de courge… Laurent Urbano a une idée précise: régaler l’attablé sans tomber dans le piège de la gastronomie ampoulée.

LE BOUCHON CATALAN restaurant à MANOSQUE - Le Bouche à Oreille Equilibre trouvé avec la « tarte feuilletée aux champignons d’automne et fine tranche de cèpe », un peu grassouillette du socle, généreuse en champignons: girolles, mousserons, trompettes de mort… et fines lamelles d’un cèpe croquant et même, un peu de truffe « pour faire plaisir » comme il dit, Laurent Urbano! 15,5/20. On retrouve encore dans le « pavé de cabillaud rôti au Pata Negra, salsifis et champignons, jus de viande » un inventaire de mycologie. Poisson lardé dans la fameuse charcuterie ibérique. Les salsifis sont un régal, le jus de viande relie le tout avec doigté, je le sauce avec le bon pain. 15/20 à cause de la cuisson du poisson un peu poussée. Ça n’arrivera plus, promis. Ce n’est pas que je sois un obsessionnel de la pâtisserie, mais le « sablé breton comme un pim’s à l’orange, ganache wasabi, mousse chocolat et glace vanille » ravira même les « anti-sucré ». Faut quand même qu’ils aiment beaucoup le chocolat, un minimum la Bretagne, et un peu le Japon. Comme un Pim’s vendu en magasin, mais fait avec de bons produits et infiniment meilleur, tellement moins sucré. 15,5/20. Toutes les assiettes que j’ai vues sont belles comme des cœurs, alléchantes. Les autres, je sais pas. Mais j’ai ma petite idée. Les clients payent tous avec le sourire, tout est dit. Ils vous restent à mettre votre costume du dimanche pour aller « Au Bouchon Catalan »… Non! Pas le dimanche!

LE BOUCHON CATALAN restaurant à MANOSQUE - Le Bouche à Oreille

TERRASSE – GROUPES – BISTRONOMIQUE