L’Alternative

2

C’est au Mourillon et l’idée est intéressante. Bio, sain etc.

A priori, il ne s’agit pas d’une de ces adresses branchées pour bobos démoralisés qui se grignotent du tofu en attendant la fin du monde, ni d’un alibi marketing de restaurateur cynique qui vous refile des plats servis à la pince à épiler et à la mords-moi-les-tapas. L’intérieur coloré est assez joyeux dans l’idée de bistrot. Le patron est en salle, son fils en cuisine avec madame. On n’a vu que le monsieur. On sent bien que le service n’est pas son métier mais la volonté est saine. Graaaande ardoise avec plein de choses écrites dessus.

Elle annonce le brunch du samedi pour les lève-tard, des desserts pour le gouter des enfants qui seront meilleurs que les biscuits industriels, des planches de charcuterie et fromage non sectaires avec peut-être du Saint-Nectaire, une formule du midi à 12,50€… moins 1€ pour les étudiants. Les vieux payent donc plus cher. En bas à droite, une liste: « bio, local, vegan, veggie, sans gluten, sans lactose, pour tous. Quel ratissage! Impossible de faire mieux sauf avec un chasse-neige! Mauricette choisit « wrap caviar d’aubergine, chèvre et salade ». Ma pomme (pas bio): « bun galette de pois chiche maison, tofu aux herbes, sauce yaourt de soja, herbes de Provence ». Alors le taulier va en vitrine, y choppe nos deux commandes et les amène en cuisine pour leur mettre les habits de cérémonie: dans une assiette avec une jolie salade verte chacun, avec graines de courge et autres.

Froid, le wrap de la dame au chapeau vert est bon, fromage puissant. 14/20. Le bun, sorte de hamburger froid du contenu est pâteux. Une sauce plus nerveuse aurait été plus adaptée, genre tomate ou poireau, que sais-je. Ici, c’est triste, atone. 12/20. Desserts de nos formules: « yaourt avec granola maison » et « chia pudding ». Le chia est une graine ancienne de la famille de la sauge originaire du Mexique, aujourd’hui commercialement cultivée ailleurs car très à la mode dans les boutiques diététiques.