La Terrasse de Cécile

2

Comme derrière son comptoir le taulier accueille le chaland avec l’air blasé de celui qui porte son quotidien, un peu comme si tout le monde était déjà venu chez lui, le nouvel arrivant en terre inconnue fait ce qu’on lui dit.

Il obtempère docilement d’autant qu’il est costaud le dab. La 1ère table sera la bonne. Sauf que quand la serveuse se pointe et récite « aujourd’hui en plat du jour c’est cannelloni ou poulet caramel » qui est le plat du jour d’hier, elle présuppose que c’est ça et rien d’autre, que la carte n’est pas pour les VRP esseulés. Car plus tard, j’ai bien vu d’autres assiettes défiler vers des ailleurs plus chanceux, vers des initiés, des éduqués, des ceux qui savent. C’est vrai quoi? Avec ma dégaine de commercial en encyclopédie des années 70, que voulez-vous que je prenne d’autre qu’un plat du jour? Franchement?

Alors je me suis gobé mon asiatique « poulet au caramel » de la veille car les cannelloni, non merci. Le volatile est de meilleure qualité que chez la plupart des chinois recensés. Le problème, c’est le riz cantonnais. Des bouts de tas de riz trop cuits de la veille, absolument pas salés. On pourrait dire du « riz écrasé fourchette » comme on cause de la purée de patate. C’est vous dire le pâté. La cuisson du riz, c’est pourtant pas à prendre à la légère. Un peu de salade en sachet sur le côté avec du vinaigre balsamique passque le client il aime bien le vinaigre balsamique, c’est bien connu. 9,4€ et 11/20.

Jolie surprise pour les desserts, même si l’absence de maitrise démolit la volonté de bien faire. Le « café gourmand » à 6,5€ affiche une petite crème brûlée trop liquide (vaut mieux ça que le contraire), du bon melon, une dragée molle maison, une tarte tatin maison mais pâlotte et à la pâte trop épaisse, un gâteau au chocolat aux cerises noires un peu duraille (frigo), et un sorbet mandarine. Ça en fait des choses non? 13/20 pour encourager à progresser dans le sens du « fait maison », indéniable. Pour aller faire votre pipi, faudra passer par la salle de musculation mitoyenne tenue également par les proprios. Qui pour le coup, jouent le jeu d’une véritable polyvalence professionnelle. Cuisine familiale mal maitrisée, à deux doigts de séduire. Faudrait juste la muscler un peu.